Convocation du comité préparatoire : Kodjo sort Tshisekedi du bois…

  • «Rassemblement» est vraisemblablement dans le schéma de reprendre les pourparlers de Bruxelles en août 2016 sans garantie aucune de tenir le Dialogue au courant du même mois…

 

Pour avoir fixé au 30 juillet 2016 le démarrage des travaux préparatoires du Dialogue, le facilitateur Edem Kodjo est dans la tourmente. Tout ce que «Rassemblement» compte comme forces politiques et sociales a résolu de le récuser. Agissant en qualité de président de cette plateforme alors qu’il est plutôt président du Comité des Sages, Etienne Tshisekedi, dans un communiqué ne portant ni date ni lieu, rappelle aux points 2 et 3 que «le communiqué de l’Union africaine du 04 juillet 2016 annonçant la mise en place du groupe de soutien à la facilitation assigne à celui-ci la mission de mener des consultations avec toutes les parties prenantes en vue de la mise en oeuvre de la Résolution 2277» et que «C’est dans ce cadre qu’une délégation composée du Commissaire à la paix et à la sécurité dc l’Union Africaine, Smail Chergui, de l’Envoyé spécial du Secrétaire Général des Nations Unies pour la région des Grands Lacs, Said Djinnit, et du Directeur général pour l’Afrique de l’Union européenne, Koen Vervaeke, a rencontré le 09 juillet 2016 à Bruxelles le Président du Conseil des sages, Monsieur Etienne Tshisekedi wa Mulumba, assisté d’autres membres du Rassemblement»…

 

Il ressort au point 4 qu’«Au cours de cette rencontre, un certain nombre d’engagements avaient été pris entre le Rassemblement et les membres de la délégation susmentionnée, notamment :

– La transformation du groupe de soutien en groupe de facilitation ;

– L’inopportunité, à ce stade, d’un comité préparatoire, le groupe de facilitation devant jouer le rôle de ce comité en rapprochant les deux parties prenantes pour connaître leurs cahiers de charges afin de fixer un ordre du jour des pourparlers ;

– La décrispation de la situation politique par la libération des prisonniers d’opinions et détenus politiques, la cessation des poursuites judiciaires arbitraires dirigées contre les leaders de l’opposition, la levée des mesures d’interdiction contre les médias privés de l’opposition ainsi que l’arrêt des dédoublements des partis politiques ;

– Le début des travaux des pourparlers étant à fixer lors d’une réunion d’évaluation entre les deux délégations, après le 31 juillet, date du meeting du Rassemblement ».

Au point 5, le communiqué fait constater que «le contenu du communiqué de presse du 23 juillet 2016 » publié par le Facilitateur Edem Kodjo «est non seulement un recul regrettable et dangereux par rapport aux avancées déjà réalisées dans le processus de mise en oeuvre de la Résolution 2277 du Conseil de Sécurité, à laquelle le Rassemblement demeure profondément attaché, mais surtout une provocation susceptible de remettre en cause tous les efforts déployés à ce jour dans la recherche d’une voie de sortie pacifique à la crise actuelle».

Quatre faits

Que s’est-il passé entre le 9 juillet (date de la rencontre Groupe de soutien et Etienne Tshisekedi à Bruxelles) et le 15 juillet 2016 (date de l’interview exclusive d’Edem Kodjo à Radio Okapi) ? Dans la dépêche intitulée «RDC: il n’y a plus d’obstacles sur la voie du dialogue, assure Edem Kodjo» mise en ligne le 15 juillet 2016, ce dernier «a affirmé qu’il n’y avait plus d’obstacles pour la tenue de ce forum». La dépêche note que le facilitateur «a dit souhaiter convoquer ce dialogue avant la fin de ce mois de juillet à Kinshasa. Edem Kodjo affirme vouloir respecter le délai annoncé par le groupe de soutien à la facilitation lors de sa première réunion à Addis-Abeba». La dépêche poursuit : «Selon Edem Kodjo, tous les préalables de l’opposition ont été rapportés aux autorités congolaises et attendent des solutions. Les opposants exigent notamment la libération des prisonniers politiques. Le facilitateur annonce que le dialogue va commencer par la mise en place du comité préparatoire».

Dans une autre dépêche du 5 juillet 2016 intitulée «RDC : le groupe de soutien à la facilitation recommande la tenue du dialogue avant fin juillet 2016», le premier paragraphe est rendu en ces termes : «Réuni pour la première fois à Addis-Abeba, lundi 4 juillet, le groupe de soutien à la facilitation du dialogue national en RDC recommande la tenue de ce forum avant la fin du mois de juillet 2016».

A l’analyse de ces deux dépêches et du communiqué sans date, on peut déduire ces quatre faits :

– primo, le groupe de soutien se prononce pour le démarrage du Dialogue au plus tard le 31 juillet.

– secundo, le groupe rencontre à Bruxelles Etienne Tshisekedi le 9 juillet. Il est informé des préalables dont le dernier est la fixation, après le 31 juillet seulement,  d’une réunion d’évaluation entre les deux délégations en vue de débattre du début non pas des travaux proprement dits du Dialogue mais des pourparlers commencés dans la métropole belge.

– tertio, «Rassemblement» n’entend pas remettre la liste de ses membres pour le comité préparatoire dont il ne trouve plus l’opportunité (!) ;

– quarto, le facilitateur Edem Kodjo confirme le 15 juillet, dans son interview à Radio Okapi, le démarrage des travaux préparatoires du Dialogue avant la fin du mois.

Au regard de ce qui précède, il apparaît clairement que «Rassemblement» est dans le schéma de reprendre les pourparlers de Bruxelles en août 2016 sans garantie de tenir le Dialogue au courant du même mois.

Avec l’acte posé le 23 juillet 2016, Edem Kodjo sort en réalité du bois Etienne Tshisekedi obligé, le 31 juillet lors de son meeting, de se prononcer sur deux sujets délicats : l’enrôlement électoral fixé au 31juillet 2016 à partir de Gbdadolite et la convocation du comité préparatoire du Dialogue la veille.

Constat fort significatif : le quartet «Ua-Onu-Ue-Oif» ne soutient pas la plateforme issue du conclave de « Bruxelles-Genval » dans ce qui a tout d’un chantage sur le Facilitation pendant que les forces politiques et sociales se bousculent au portillon d’Edem Kodjo, bd du 30 juin.

Est visiblement pris celui qui croyait prendre, dirait l’autre.

Omer Nsongo die Lema

@omernsongo

http://www.congo30juin.com

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s