Insolite ! «Rassemblement» s’oppose à un Dialogue qui ne le concerne pas !

C’est fou, ce qui arrive à ce pays. Sont félicitées les forces politiques et sociales acquises au changement qui viennent, pourtant, de se contredire en demandant au peuple congolais «de rejeter toutes les conclusions qui sortiront de ce pseudo dialogue qui est un complot organisé contre la Nation pour liquider le pacte républicain conclu de haute lutte à Sun City » alors qu’une semaine plus tôt, elles se déclaraient non intéressées par ce qui se passait à l’hôtel Béatrice ! Déjà, le communiqué publié le 29 août 2016 en réaction à l’annonce du démarrage ce forum ce 1er septembre a quelque chose de singulier : l’attaque contre Kodjo seul ! «Rassemblement» observe un silence étrange à l’égard des partenaires extérieurs ayant, eux, confirmé leur confiance au facilitateur désigné par l’Union africaine ! Or, cette plateforme a fait exprès d’ignorer les appels de la communauté internationale en sa direction pour s’impliquer dans le processus enclenché…  

 

Effectivement, le communiqué du Rassemblement, non numéroté ne serait-ce que pour besoin de classement et de référence – preuve de l’amateurisme dans la gestion du courrier – commence par l’alerte pathétique «L’heure est grave !».

A ceux qui voudraient savoir en quoi l’est-elle, le deuxième paragraphe répond : «Monsieur Edem Kodjo, facilitateur récusé, vient d’aggraver la crise politique que traverse notre pays en réunissant en dialogue les ennemis de la République, désormais bien identifiés, qui acceptent d’accompagner Monsieur Kabila dans sa détermination à obtenir, coûte que coûte, un troisième mandat en violation flagrante de la Constitution ». Evidente est d’emblée l’intention de faire porter au togolais la responsabilité d’une crise congolaise délibérément entretenue.

Le communiqué poursuit : « C’est pourquoi, par ma voix, le Rassemblement, tout en réaffirmant son attachement à la Résolution 2277 du Conseil de Sécurité des Nations Unies, demande au peuple congolais : 1. ‘de rejeter toutes les conclusions qui sortiront de ce pseudo dialogue qui est un complot organisé contre la Nation pour liquider le pacte républicain conclu de haute lutte à Sun City’, 2. ‘de se mobiliser et de participer activement aux actions de résistance pacifique décrétées par le Rassemblement à partir du 1er septembre 2016’ et 3 ‘de participer activement au sit-in auprès des bureaux de la CENI de différents chefs-lieux des provinces et des missions diplomatiques à l’étranger, le lundi 19 septembre 2016, afin de réclamer la convocation immédiate de l’élection présidentielle et de déposer un préavis constitutionnel de Monsieur Kabila qui doit libérer la présidence de la République’».

Les deux paragraphes finaux sont ainsi libellés : «Peuple congolais, le moment est arrivé où, conformément à l’article 69 de notre Constitution, nous allons devoir nous prendre en charge pour chasser la dictature» et «Pour le Rassemblement, l’alternance démocratique au pouvoir, le 20 décembre 2016, est non négociable».

«Rassemblement» a tout d’un ramassis

Visiblement rédigé à la va-vite, ce communiqué trahit en réalité la peur panique qui s’empare de «Bruxelles-Genval». Car, il est acquis – après avoir vainement persuadé les «Genvalois» de rejoindre le train du Dialogue – que les «parrains» de la Résolution 2277 ne vont pas lâcher Edem Kodjo. En tout cas pas avant et pendant le Dialogue qui s’ouvre le 1er septembre 2016. Ceci de un.

De deux, Etienne Tshisekedi est mal placé pour se revendiquer du pacte républicain issu de Sun City. Il avait boycotté l’ordre institutionnel «1+4» issu du Dialogue intercongolais. Il a toujours soutenu la thèse de l’exclusion alors qu’il avait organisé personnellement son auto-exclusion. Dans plusieurs chroniques antérieures, sont rappelés les propos de Valentin Mubake, à l’époque conseiller politique du lider maximo, faits au journal «Le Potentiel» n°3193 du 9 août 2004 selon lesquels «…quand nous sommes arrivés à Sun City, nous nous sommes battus non pour avoir des postes, mais pour l’avènement de ce cadre juridico-politique. (…) Nous avons même été plus loin : les différents postes réservés à l’Udps au gouvernement, à l’Assemblée nationale et au Sénat, nous les avons cédés à ceux qui en voulaient. Nous, ce n’est pas le poste».

De trois, Etienne Tshisekedi est très mal placé pour parler Constitution en général et article 64 en particulier. Il est de notoriété publique qu’en 2005, il avait ordonné le boycott du référendum constitutionnel, en plus de l’enrôlement de son propre électorat.

De quatre, Etienne Tshisekedi – à l’instar de tous les membres de « Rassemblement » – ne dit jusque-là rien dans le sens d’encourager son électorat à s’impliquer dans les opérations d’identification et d’enrôlement des électeurs commencées le 31 juillet 2016 par Gbadolite, au Nord Ubangi, le jour même de son meeting, Bd Triomphal. Depuis, aucun membre de «Rassemblement» ne mobilise son propre électorat pour ces opérations sans lesquelles – cela va de soi – une élection est possible.

A dire vrai, par leur silence, les « Genvalois » boycottent subtilement l’enrôlement des électeurs en même temps que, pour la consommation extérieure, ils réclament le respect des délais constitutionnels. D’ailleurs, en préconisant le sit-in devant les bureaux provinciaux de la Centrale électorale, ils savent que cela va empêcher la Céni de fonctionner normalement à partir du 19 septembre 2016. Personne de raisonnable, en effet, ne voit les agents électoraux se rendre à leurs bureaux à cette période précise quand on sait qu’un sit-in est, par nature, perturbateur de l’ambiance de travail.

En définitive, bien que signé par Etienne Tshisekedi en qualité de président de la Commission des sages (structure inexistante puisque sans le Rapport final du conclave de Bruxelles-Genval il est plutôt question de Conseil des Sages), le communiqué du 29 août 2016 de «Rassemblement» a tout d’un ramassis…

Hélas ! C’est à se demander l’heure est grave pour qui ! Est-ce pour ceux qui s’impliquent dans le Dialogue qui démarre ce 1er septembre 2016 ou pour ceux qui escomptent ce forum pour après le 20 décembre 2016, et encore sans Kabila !

Omer Nsongo die Lema

@omernsongo

www.congo30juin.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s