Amusons-nous un peu ! Quand Félix se moque du bilan de Katumbi et Cie !

De retour au pays le 3 septembre 2017, Félix Antoine Tshilombo (n’ajoutez plus Tshisekedi) a tenu un point de presse le 5 septembre 2017. «Les cinq chantiers dont nous parlait jadis, se sont transformés en cinq fléaux», a-t-il déclaré, les identifiant de 1 à 5 tour à tour  à l’insécurité généralisée, à la corruption et à l’enrichissement illicite, aux tueries de masse, à la tyrannie ainsi qu’à l’illégitimité et à l’illégalité.

Conclusion : «Ainsi va le bilan de 17 ans de pouvoir».

Les 17 ans dont il parle sont, évidemment, ceux qui correspondent aux mandats de Joseph Kabila au cours desquels le Raïs a eu pour collaborateurs principaux Pierre Lumbi, Moïse Katumbi, Charles et Christian Mwando, Gabriel Kyungu, Olivier Kamitatu et autres José Endundo. Certains pendant une quinzaine d’années, d’autres une décennie.

Ayant basculé dans l’Opposition en septembre-octobre 2015 à un an pratiquement de l’échéance du second mandat présidentiel, ces acteurs sont co-responsables du bilan du pouvoir. La perspicacité à reconnaître à Fatshi est de ne pas dire «bilan de Kabila».

On devine alors les scènes cocasses auxquelles on assistera pendant la campagne électorale : d’un côté, les Tshilombistes (ne confondez plus aux Tshisekedistes)  évoqueront les 17 ans et, de l’autre, les Katumbistesse se focaliseront sur les 2 ans qui ne les concerne pas. Ils ne pourront pas soutenir la thèse du bilan globalement négatif puisqu’ils sont concernés par les 15 ans de la cogestion.

A moins de faire comme Vital Kamerhe qui, pendant la campagne électorale de 2011,  avait lancé à la cantonade que ce n’est pas lui qui gouvernait le pays ! Question de dégager sa responsabilité du bilan de la première mandature.

Pendant qu’on y est, Fatshi se limite à parler fléaux. C’est de bonne guerre.

Notons seulement qu’il ne fait pas allusion, parmi les 5 chantiers, aux installations modernisées de l’aéroport international de Ndjili (piste, aérogare modulaire et bloc technique dont la tour de contrôle) et au boulevard Lumumba tout aussi modernisé.

C’est davantage de bonne guerre.

Des bonnes choses, on ne parle pas.

Des mauvaises, si…

 

NDL 

@omernsongo

www.congo30juin.

Facebook : Omer Nsongo

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s