EDITORIAL «Transition Sans Constitution» aussi ?

«Rassop/Limete et Alliés», plateforme en gestation appelée à intégrer toutes les forces politiques et sociales acquises au schéma «Transition Sans Kabila», doit convaincre l’opinion «tant nationale qu’internationale» de ne pas lui faire avaler de nouvelles couleuvres.

A deux mois et dix jours de l’échéance du 31 décembre 2017 prévue, paraît-il, dans l’Accord du 31 décembre 2016 (en vérité, c’est faux), le tandem Fatshi-Lumbi prône ce schéma sans cependant se prononcer sur l’essentiel : la Constitution devant régir cette Transition.

Tout le monde est conscient du fait que la Loi fondamentale actuelle ne pouvant nullement l’administrer, il va falloir procéder soit à sa révision, soit à son abrogation.

Or, dans l’Accord de la Saint Sylvestre, les parties prenantes se sont engagées «à respecter la Constitution du 18 février 2006 telle que modifiée en 2011 et les Lois de la République», mais aussi  «à n’entreprendre ni soutenir aucune initiative de révision et de changement de Constitution», cela nonobstant les dispositions de l’article 5 alinéa 1 relatif au référendum. C’est au point II.1. du chapitre II relatif au respect de la Constitution.

***

Promouvoir le schéma «Transition Sans Kabila» implique non seulement la liquidation de la Loi fondamentale en vigueur, mais aussi la disqualification de l’Accord du 31 décembre 2016 présenté par Rassop/L et la Cenco comme source des Institutions de la République.

Comme on peut d’emblée l’appréhender, «TSK» n’est rien d’autre que la mise à mort programmée de l’ordre institutionnel actuel en plus de celle de la fameuse résolution 2348 faisant de l’Accord de la Saint Sylvestre un instrument international !

***

Il est de tradition, depuis l’Indépendance en 1990, de préparer toute nouvelle République ou toute nouvelle Transition par le préalable de l’adoption de la Constitution devant la régir.

La loi fondamentale de la 1ère République l’avait été avant le 30 juin 1960. La Conférence de Luluabourg de 1964 avait produit une Constitution en prévision de la 2ème République. La Transition issue des Accords du Palais du Peuple en 1994 avait vu sa Constitution apprêtée plus tôt. La Transition de Sun City de 2003 à 2006 avait eu sa Constitution avant son avènement et celle de la 3ème République avait été apprêtée pendant cette Transition.

Les rares fois où on a renversé l’ordre normal des choses (Constitution de 1967 après le coup d’Etat de 1965, Constitution révisée de 1990 après la libéralisation politique et Constitution de 1997 avec l’avènement de l’Afdl), les résultats se sont révélés catastrophiques : on a eu tour à tour le Mpr transformé en Parti-Etat, la transition conflictuelle Mobutu-Tshisekedi et la guerre du 2 août.

***

Envisager d’abord la fameuse «TSK» pour se doter ensuite d’une Constitution a tout d’un crime prémédité. Ce n’est que dans un Etat paria (dixit Louis Charbonneau de Hwr) que des choses du genre peuvent se concevoir. Et se promouvoir.

Pour faire plutôt les choses correctement, à supposer seulement qu’ils ne soient pas pour l’Etat paria, Rassop/L et ses Alliés se doivent de déclarer solennellement l’abrogation de la Constitution du 18 février 2006 telle que modifiée par la Loi n° 11/002 du 20 janvier 2011. C’est maintenant et non demain.

Et pour les faire davantage correctement, ils doivent se prononcer tout aussi solennellement pour le référendum dès lors qu’avec le schéma «TSK», l’Accord de la Saint Sylvestre est condamné à disparaître. C’est maintenant et non demain.

Alors, toutes affaires cessantes, réclamons à l’unisson la précision…

Omer Nsongo die Lema

@omernsongo

www.congo30juin.com

Facebook : Omer Nsongo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s