AMUSONS-NOUS UN PEU ! Comme les Evêques, les laïcs aussi…

Samedi le 2 décembre 2017, ils se sont retrouvés en la Paroisse Sainte Famille, à Ndjili. Dans une déclaration soutenant les «évêques qui militent pour l’application stricte de l’Accord de la Saint-Sylvestre » – document «signé entre autres par des professeurs d’université » – les membres du Comité laïc de coordination (CLC) constatent que «Les conditions de vie de nos populations sont plus que précaires alors qu’une minorité de citoyens continue de s’enrichir de manière insolente !».

Après énumération des «atteintes aux droits et libertés des citoyens», notamment, à «l’approche des élections, plusieurs leaders de l’opposition croupissent en prison ou sont contraints à l’exil», ils rappellent qu’ils sont «encore aujourd’hui décidés de répondre à l’appel des évêques pour soutenir le processus mis en place par l’Accord de la Saint-Sylvestre, le 31 décembre 2016». Comme ils l’avaient fait en 1992, «année où la marche des chrétiens avait été réprimée dans le sang par l’armée de Mobutu».

A l’instar des Evêques, les Laïcs exigent, «outre une déclaration publique du président de la République qu’il ne sera pas candidat à sa propre succession, la mise en application effective de toutes les mesures de décrispation de l’Accord de la Saint-Sylvestre !», de même que la libération «sans conditions de tous les détenus politiques», la «fin de l’exil des opposants menacés d’arrestation», la «fin du dédoublement des partis politiques, libération des espaces médiatiques».

Ultimatum donné : 15 décembre 2017.

L’insolite, ici, est qu’à l’identique de la déclaration du 22 novembre 2017 de «Rassop/Limete», les signataires ne reprennent pas dans leurs revendications la «restitution» des postes de Premier ministre et de président du Cnsa à Félix Antoine Tshilombo et à Pierre Lumbi. Pourtant, ont-ils reconnu par le passé, c’est cela l’origine même de la crise…

Pendant qu’on y est, qui sont-ils, ces Laïcs ?

Dimanche prochain, investissez les paroisses pour s’en rendre compte : ils sont autant de la Majorité que de l’Opposition, du Centre que d’ailleurs.  Ceux qui font la politique se battent les uns pour la conservation du pouvoir, les autres pour sa conquête ou sa reconquête. Ils s’appuient sur la même Constitution et le même Accord de la Saint Sylvestre.

Ils ont tous pour Mère la Sainte Vierge.

Curieusement, l’Eglise pratique à leur égard une discrimination négative.

Pour ses laïcs, ses propres laïcs, la Cenco se veut et se fait un royaume divisé !

 

NDL

@omernsongo

E-mail : omernsongo@gmail.com

www.congo30juin.com

Facebook : Omer Nsongo

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s