AMUSONS-NOUS UN PEU. Funérailles de Tshisekedi et fêtes de fin d’année !

Qu’est-ce que Rassop/Limete en général et l’Udps en particulier ont comme moyen de remobiliser et galvaniser davantage leurs troupes pour l’«assaut final» prévu au plus tard le 31 décembre 2017 ? Évidemment le dossier des funérailles du lider maximo.

En effet, pour s’être engagé, lors de la clôture du congrès de l’Udps l’ayant porté à la présidence du parti, à procéder au rapatriement du corps d’Etienne Tshisekedi, Bruno Tshibala s’est attiré l’ire de Limete.

En attendant de désigner un président intérimaire au risque de violer le dernier alinéa 2 de l’article 97 établissant l’incompatibilité entre la fonction ministérielle et celle de direction d’une formation politique, le successeur du Sphinx sait à quoi s’en tenir. Car, sur Rtbf, Félix Antoine Tshilombo a déclaré le 14 décembre 2017 : «Nous allons donc organiser nous-mêmes le retour et les funérailles, avec le risque des débordements, parce que ce rapatriement va évidemment ameuter nos concitoyens. Ce sera très difficile à gérer. C’est pour ça qu’on voulait l’intervention de l’État, qui a un contrôle sur la police et les services d’ordre». Il n’a livré aucune date.

On sait qu’à l’époque, Fatshi estimait le Gouvernement Samy Badibanga mal placé pour organiser les funérailles nationales préconisées par le Président Joseph Kabila. De même qu’il avait disqualifié le Gouvernement Bruno Tshibala au motif d’usurpation de la fonction de Premier ministre.

L’Udps préférait aux autorités nationales – qualifiées pour des funérailles nationales – les autorités provinciales compétentes, elles, pour des funérailles provinciales.

Intervenant récemment sur Top Congo Fm, Jean-Marc Kabund les a promises pour l’Après-Kabila, entendez au cours de la «Transition Sans Kabila» devant s’enclencher le 1er janvier 2018.

Ainsi, le rapatriement de la dépouille du lider maximo devient un moyen de pression de plus pour envoyer le plus des gens dans la rue lors des manifestations programmées au courant de la seconde quinzaine de décembre 2017.

Un obscur mouvement catholique dénommé «Comité laïc de coordination» annonce les siennes à dater du 15 décembre. Rassop/Limete à dater du 19 décembre. Probablement que Lucha et Filimbi prévoient leurs manifs le 25 pour le premier et le 31 pour le second.

Entre-temps, chose surprenante : les Kinois, que l’on dit fauchés, sont en train de préparer fiévreusement les fêtes de fin d’année.

C’est comme s’ils se savent utiles pour autre chose (faire plaisir à leurs enfants à l’occasion de la Nativité et se faire plaisir à l’occasion du Nouvel An) que pour des «ville-morte», des «marches» et des «sit-in» SDF (Sans Direction Fixe)…

NDL

@omernsongo

E-mail : omernsongo@gmail.com

www.congo30juin.com

Facebook : Omer Nsongo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s