Voeux de Nouvel An. Pr Néhémie Mwilanya Wilondja : « Nous pensons, nous réfléchissons, nous agissons en fonction du Président de la République »

Directeur de cabinet de Son Excellence le Président de la République, Monsieur Joseph Kabila Kabange, Pr Néhémie Mwilanya Wilondja a présidée le 31 janvier 2018, au Palais de la Nation, à la cérémonie d’échange des voeux de Nouvel An traditionnellement organisé au cours du premier mois de l’année. Y ont pris part hauts cadres, cadres et agents placés sous son autorité, tous services réunis. Avec à ses côtés ses adjoints en charge respectivement des Questions Economiques et Reconstruction, Mme Célestine Hortense Mukalay Kionde, et des Questions Politiques, administratives et juridiques, M. Jean-Pierre Kambila  Kankwende wa Mpunga, il a convié l’assistance à plus de loyauté à l’égard du Chef de l’Etat et à plus d’engagement dans l’accomplissement des missions assignées au cabinet par les ordonnances portant organisation et fonctionnement respectivement du cabinet du Président de la République et du Secrétariat Général près le Président de la République…

 

« Si nous réfléchissons à tout ce que nous avons pu faire ensemble au courant de l’année passée, je crois que le premier mot qui me revient à l’esprit, au nom de Son Excellence Monsieur le Président de la République, c’est de vous remercier et de vous féliciter d’avoir fait corps, d’avoir fait bloc autour » autour du Chef de l’Etat, et cela « contre vents et marées, pour l’assister, pour le soutenir, pour l’accompagner dans l’exercice de ses prérogatives constitutionnelles« , a déclaré le Directeur de cabinet après avoir fait observer une minute de silence en mémoire des collaborateurs décédés.

Tout le personnel, quel que soit le niveau, a-t-il ajouté, doit prendre conscience du fait de constituer « une grande famille, mais une famille dont les membres sont réellement rattachés au seul parent nous avons« , à savoir le Président Joseph Kabila Kabange.

« Nous pensons, nous réfléchissons, nous agissons en fonction du Président de la République« ,a-t-il rappelé, le rôle de chacun étant de savoir comment faire pour que l’Institution « puisse rayonner, et de la plus belle lumière (…), comme la clé de voûte du système institutionnel du pays« .

Le Directeur de Cabinet s’est appesanti sur les attentes du Chef de l’Etat. « Oui, nous avons beaucoup travaillé l’année passée. Oui, nous l’avons soutenu de toutes nos forces. Oui, nous l’avons accompagné pour et dans ce qu’il a fait. Oui, ce qui est attendu de nous, c’est de faire – au-delà de la même chose – davantage (…) cette année. Ce qui est attendu de nous, c’est être davantage, chacun de nous, loyal vis-à-vis de Son Excellence Monsieur le Président de la République« , a-t-il relevé.

Pour l’année 2018, il a exhorté les membres du cabinet à l’union, de façon à « dégager la plus grande loyauté qui soit (…) à « dégager la plus grande énergie aussi qui soit pour continuer à accompagner » le Président de la République.

Il a circonscrit les enjeux aux plans politique et socioéconomique.

« Sur le plan politique,  nous travaillons à l’organisation des élections. Je pense que nous allons accompagner Son Excellence Monsieur le Président de la République jusqu’au bout dans la réalisation de cette promesse qui a été faite, et cela demande que nous puissions justement être en alerte aussi, être en alerte parce que notre peuple a beaucoup subi non seulement l’intoxication, mais aussi la délation, tout ce qui était de nature à affaiblir le leadership de ce pays mais qui ne relevait pas de la vérité« ; a-t-il dit, faisant d’emblée allusion à l’échange que le Chef de l’Etat venait d’avoir avec la presse quatre jours plus tôt, singulièrement avec le bout phrase « tout est dit, sauf la vérité« .

« …il est temps que la vérité soit dite sur le même Congo, parce qu’elle existe, cette vérité« , a rappelé le Directeur de cabinet.

5 Chantiers et amélioration des conditions de vie

Vérité sur les Chantiers (Révolution de la Modernité) et vérité sur l’amélioration substantielle des conditions.

La vérité sur les 5 Chantiers, mus par la « Révolution de la Modernité), est qu’«il y a eu trop de plans dans ce pays» et «Dieu seul sait à quoi ils ont servi », a-t-il fait observer, prouvant que le Président Joseph Kabila a mis le sien en place. «On l’a vu l’exécuter jusqu’au bout. Et pendant qu’il était en cours, il a mis en place le deuxième. C’était la modernisation. Il ne suffisait pas seulement de pouvoir construire ce qui n’existait pas, de pouvoir réhabiliter ce qui était détruit, mais il était question aussi de réellement ramener tout cela au standard de la Modernité».

Aussi, a-t-il demandé à «Tous les services de la Présidence de la République » de «conjuguer leurs efforts pour accompagner le Président de la République dans la réalisation, l’accomplissement de ce chantier».

Pour celui du social, il a fait valoir le souci permanent du Chef de l’Etat de voir s’améliorer au quotidien le social de la population. «Pour preuve, au cours du dernier semestre de l’année, les recettes additionnelles engrangées ont été orientées en priorité – à part les élections – vers l’augmentation des salaires des agents et fonctionnaires de l’Etat. Les médecins étaient en grève, les enseignants ne pouvaient pas reprendre l’année scolaire, les professeurs d’université mêmement», a-t-il relevé, mettant l’accent sur le dialogue social qu’il a demandé au Gouvernement d’initier avec le banc syndical, dialogue ayant débouché sur l’augmentation des salaires d’autant plus qu’une enveloppe budgétaire de 26 millions de dollars Us a été réservée à cet effet.

« C’est la preuve que pour le Président de la République, la croissance doit être inclusive, elle doit être partagée, elle doit être redistribuée. Dans la mesure du possible, elle doit l’être dans le cadre de la lutte contre les injustices, les inégalités sociales qui existent », a déclaré le Directeur de Cabinet.

Avant de présenter les vœux les meilleurs pour l’année 2018 au personnel de la Présidence de la République, il l’a invité à «continuer à remercier le Bon Dieu pour cela, pour le don de vie qu’il nous fait, qu’il fait à Son Excellence Monsieur le Président de la République et adresser continuellement des prières pour qu’il soit en bonne santé, pour qu’il soit protégé et pour qu’il soit toujours inspiré dans l’accomplissement de ses prérogatives constitutionnelles par l’Esprit de Dieu », considérant en réciprocité que c’est «De la même manière que nous allons nous encourager, mutuellement aussi, pour que  bénéficiant du même don du Saint Esprit, bénéficiant de la santé, nous puissions courageusement l’accompagner».

Intervenant au nom du Personnel, M. Léonard Bondjeka, secrétaire général de l’Administration près le Président de la République, s’est voulu bref, félicitant le Directeur de cabinet «des mots que tout le monde attendait», de façon, a-t-il souligné, que «tous, nous puissions être en accord avec les attentes du Chef de l’Etat». Il a estimé que chacun «pourra choisir dans ce message l’essentiel des idées». Il a terminé son mot de circonstance en demandant à l’homme du jour de transmettre au Président de la République « les meilleurs vœux de bonheur et de prospérité émanant de l’ensemble du personnel».

Un cocktail a été offert aux hauts cadres, cadres et agents du cabinet dans les jardins du Palais de la Nation.

Omer Nsongo die Lema

@omernsongo

E-mail : omernsongo@gmail.com

www.congo30juin.com

Facebook : Omer Nsongo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s