AMUSONS-NOUS UN PEU. Muzito use de son devoir d’ingratitude…

Présidentielle en RD Congo : Adolphe Muzito, le prétendant de la majorité en tête des intentions de vote».

Le titre est de «Jeune Afrique» dans sa livraison électronique du 26 mars 2018 mise en ligne à 16h47 sous la plume de Trésor Kibangula, censé savoir que l’intéressé n’est pas de la Majorité présidentielle.

Il ressort de cet article que «L’ancien Premier ministre Adolphe Muzito devance aujourd’hui tous les autres potentiels prétendants de la majorité dans les intentions de vote» et que «Pour grignoter des voix dans la partie occidentale du pays, le candidat-président Joseph Kabila a dû compter, en 2006 et en 2011, sur son alliance avec le Parti lumumbiste unifié (Palu). Mais, pour les échéances électorales à venir, cette formation politique cinquantenaire du patriarche Antoine Gizenga (92 ans), bien ancrée à Kinshasa et dans l’ex-province du Bandundu, pourrait présenter son propre candidat, l’ancien Premier ministre Adolphe Muzito».

L’auteur cite le Groupe d’étude du Congo selon lequel l’intéressé «y est crédité de 9 %, derrière les opposants Moïse Katumbi (26 %) et Félix Tshisekedi (14 %)».

Petite curiosité : sous l’intertitre «Une proximité avec les opposants», Trésor Kibangula note à propos de Muzito que «C’est lui qui avait amorcé la stabilisation du cadre macroéconomique du pays et avait permis à la RD Congo d’atteindre le point d’achèvement de l’Initiative en faveur des pays pauvres très endettés (PPTE) en 2010». Se demandant cependant si Kabila pourrait être tenté de le soutenir, le confrère conclut : «Lhypothèse nest pas totalement exclue. Même si Muzito a pris ces dernières années ses distances avec le chef de l’État, multipliant des tribunes au vitriol contre le régime et s’affichant désormais aux côtés d’opposants».

Au fait, crédité de 10,4% d’intentions de vote contre 16,3% en faveur de Félix Antoine Tshilombo dans le dernier sondage «Les Points» (à ne pas confondre au journal français «Le Point»), Adolphe Muzito est le favori «insolite» en ce qu’il dépasse même le super candidat Moïse Katumbi qui s’affiche, lui, avec un score maigre de 9,7 % !

La lecture à avoir de ce sondage est «géo-électorale» en ce que les chances du candidat du G7 s’amenuisant avec cette histoire de nationalité et, surtout, de triple succession katangaise (L-D. Kabila, Joseph Kabila et Moïse Katumbi), les «faiseurs des rois» agissent comme s’ils étaient en train de positionner un candidat du Centre (Grand Kasaï) à défaut du retour du pouvoir à l’Ouest.

S’étant déclaré depuis 2015 «candidat de l’Ouest», Adolphe Muzito se considère dans son bon droit de succéder à Joseph Kabila.

Il use naturellement de son devoir d’ingratitude !

NDL

@omernsongo

E-mail : omernsongo@gmail.com

www.congo30juin.com

Facebook : Omer Nsongo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s