SPECIAL UDPS. Rattrapée par la vérité Udps : des morts avant congrès sans Tshisekedi !

 

  • Fatshi, élu président du parti à 98 % parce que candidat favori, a fait campagne avec son programme initialement intitulé «SUR LES TRACES DU SPHINX». Curieusement, son affiche n’a porté aucun signe distinctif de l’Udps. De quoi penser à une «détshisekedisation» programmée…

 

Annoncés pour les 30 et 31 mars 2018, les travaux du congrès extraordinaire convoqué pour désigner le successeur de feu Etienne Tshisekedi ont eu lieu aux dates fixées. Des mois durant, l’opinion nationale et internationale a pourtant été tenue en haleine avec le feuilleton «rapatriement» de la dépouille mortelle du lider maximo. Des arguments n’ayant rien à voir avec un parti moderne ont été évoqués, voire épuisés : primature en contrepartie de l’organisation des funérailles nationales à Kinshasa, observance des coutumes kasaïennes réservées aux grands chefs Luba, enterrement dans sa parcelle de Limete ou dans la concession familiale vers N’Sele à défaut des places symboliques de la capitale comme Pont Kasa-Vubu (autrefois Cabu), Place du 30 juin (ex-Gare centrale), Place de l’Indépendance (Ministères de la Justice et des Affaires Etrangères), esplanade du Palais du Peuple, etc. On en est d’ailleurs venu à envisager l’enterrement à Kabeya Kamwanga pendant que Kananga (ex-Luluabourg), sa ville natale, réclamait ce droit. Pour accentuer la pression, Maman Marthe, la veuve, a été incitée à passer sur Tv5 pour inviter la communauté internationale à user de son influence sur les autorités gouvernementales, sans révéler cependant les instructions du Président Joseph Kabila au Gouvernement d’approcher la famille biologique et la famille politique pour des funérailles nationales réservées aux Premiers ministres honoraires. D’ailleurs, le Directeur de cabinet du Chef de l’Etat, Pr Néhémie Mwilanya Wilondja, fera remettre aux proches du défunt la première partie des fonds pour l’organisation du deuil. La tenue statutaire du congrès extraordinaire du parti avait alors été conditionnée par le rapatriement du corps du défunt…

 

Et voilà que, soudain, sans en donner la raison véritable – exactement comme cela fut le cas pour les élections de 2011 pour lesquelles la base avait été mobilisée pour l’enrôlement alors qu’en 2006 elle avait démobilisée en vue de boycotter le même processus électoral – la direction de l’Udps a estimé que le congrès, convocable dans les 30 jours après le décès, la démission ou l’empêchement définitif du président national, pouvait se tenir conformément aux statuts !

En d’autres termes, la direction savait – et elle a toujours su – que le congrès extraordinaire n’avait que faire de tous les arguments politico-coutumiers brandis.

Hélas !, par sa volte-face au cours de l’année 2017 comme des années précédentes, l’Udps a provoqué volontairement des décès, des blessures, des arrestations et des pillages dont elle s’est employée à imputer  la responsabilité au Gouvernement. On peut d’ailleurs avancer que les victimes des manifestations publiques initiées par le Clc sous la responsabilité morale de l’archevêque de Kinshasa font partie des effets collatéraux.

Congrès anti-statutaire, donc anticonstitutionnel…

Au fait, l’Udps – qualifiée par les siens de «fille aînée» de l’Opposition – a eu un gros problème d’organisation interne.

On ne peut pas se targuer d’avoir 36 ans d’existence (février 1982-février 2018) et n’avoir à son actif qu’un congrès ordinaire (celui de 2010) et aussi un congrès extraordinaire (celui de 2018).

C’est la preuve qu’en 36 ans, l’Udps n’a jamais respecté ses statuts prévoyant pourtant le congrès ordinaire tous les cinq ans.

Pis, 26 ans après la proclamation de la libéralisation politique (24 avril 1990), sur 5 congrès ordinaires statutaires, l’Udps – sous le leadership d’Etienne Tshisekedi – n’en a organisé qu’un seul. Et encore, sans appliquer les statuts puisque les deux corps principaux aux côtés de l’organe «Président national», en l’occurrence la «Convention démocratique du parti» (Cdp) et la «Commission électorale du parti» (Cep) n’ont jamais fonctionné.

Conséquence : l’Udps s’est retrouvée en 2017 dans l’impossibilité d’organiser le congrès extraordinaire ayant finalement eu lieu les 30 et 31 février 2018.

Fait gravissime : Peter Kazadi – qui fait office de conseiller juridique – a déduit de l’hypothèse et non de la thèse de l’absence de la Cdp et de la Cep – la compétence du secrétaire général Jean-Marc Kabund d’incarner à lui seul le directoire du parti pendant que les statuts chargent trois organes de gérer les affaires courantes (notamment la convocation dudit congrès), en attendant l’élection du nouveau président national.

Si on s’en tient donc ces textes, le congrès organisé est anti-statutaire !

N’en déplaise aux agitateurs de l’Udps…

«détshikedisation» de l’Udps

Cela dit, une chose reste vraie : issue du moule du Mpr Parti-Etat, l’Udps se fait chantre de l’Etat de droit et de respect des textes etc. juste pour la consommation populaire. Peut-être qu’avec l’avènement d’une nouvelle génération pour son leadership, s’adapterait-elle à l’environnement démocratique.

Mais quand, déjà, Félix Antoine Tshilombo fait sa campagne électorale avec une affiche portant les termes «SUR LES TRACES DU SPHINX» que les organisateurs du congrès ont vite retirée de la circulation pour lui substituer une autre, on peut douter du changement escompté. Ce doute est toutefois à relativiser dans la mesure où cette affiche a eu un message subliminal, celui de ne porter aucun signe du parti ! Ce qui peut inciter à croire qu’après son élection, Fatshi a pour chantier premier la «détshisekedisation» de l’Udps.

Seulement à quel prix ?

Omer Nsongo die Lema

@omernsongo

E-mail : omernsongo@gmail.com

www.congo30juin.com

Facebook : Omer Nsongo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s