Libre Opinion. Est de la RDCongo : Moïse Katumbi, le nouveau chef rebelle ?

« … Ce n’est pas l’argent qui nous manque pour prendre des armes. Mais seulement, nous ne voulons pas que le sang coule dans notre pays. Mais cette fois-ci, s’il continue à faire ce qu’il est en train de faire, nous n’allons pas nous laisser berner. Parce que trop c’est trop« , avait déclaré Moïse Katumbi dans une interview accordée à Télé Tshangu, un média en ligne, au mois de janvier 2018.

« Ne nous condamnez pas si au 23 décembre 2018, il n’y a pas élections« , vient-il de déclarer au journal belge la Libre Moïse Katumbi dans sa livraison du 19 avril dernier.

Olivier Kamitatu, porte-parole de Moïse Katumbi et ancien rebelle au sein du MLC de Jean-Pierre Bemba, avait publié sur son compte Twitter ce qui suit: » …faute d’élections au 23 décembre, il faudra recourir aux grands moyens! Que personne ne nous condamne ! À bon entendeur…!« .

À l’analyse de toutes ces différentes déclarations liées à Moïse Katumbi, les observateurs habituels notent que ce dernier est dans la logique d’une action armée qui partirait de l’Est de la République.

Ses sorties médiatiques visent, en effet, à préparer l’opinion publique congolaise et internationale sur ses nouvelles intentions pour la conquête du pouvoir par le recours à la force.

Loin d’être de simples déclarations, elles entrent dans ce que le journaliste essayiste et  fondateur du collectif indépendant Investig’Action, le belge Michel Collon, appelle, « la propagande de la guerre » et ses principes. La même méthode avait été utilisée dans les tristement célèbres situations en Irak, en Lybie et en Syrie. Commencer par menacer avec un prétexte fallacieux et mensonger, à travers « une désinformation médiatique« , avant l’exécution du plan machiavélique, bien caché au départ.

Coincé par la problématique de sa nationalité italienne révélée par «Jeune Afrique» et «Reuters», nationalité confirmée par les autorités municipales de San Vito dei Normanni et qui l’écarte définitivement de la course électorale à tous les niveaux en RDC sur le plan constitutionnel et juridique, Moïse Katumbi, en véritable « marionnette », est en plein job pour matérialiser l’option levée par son maître à penser, l’Américain d’origine hongroise, George Soros selon qui  « Pas d’élections en RDC, sans Moïse Katumbi » !

Dans cette stratégie  concoctée de l’extérieur  pour bloquer le processus électoral en cours en RDC, le « candidat de paille » Katumbi  a, dans ses mains, deux « armes de destruction massive » fabriquées dans les laboratoires occidentaux pour un « suicide collectif » du processus électoral en RDC.

Il s’agit du  refus de la machine à voter d’une part,  et d’une action militaire à l’Est de la République, d’autre part.

Dès lors, au-delà de ses propres déclarations publiques citées ci-haut, comment être surpris par la déclaration du Général Delphin  Kahimbi qui accuse Katumbi dans l’affaire John Tshibangu !

En effet, dans une interview accordée à «Jeune Afrique» le 20 avril 2018, ce général, chef du service des renseignements militaires RDCongolais, établi le lien entre Katumbi et l’ex-colonel déserteur John Tshibangu qui préparait une déstabilisation de la République à partir de l’Est et qui a été arrêté et extradé de Tanzanie, le 5 février dernier, après six ans de fuite. Il affirme que :  » …Durant l’audition, John Tshibangu a cité à trois reprises, le nom de M. Moïse Katumbi parmi ceux qui ont financé sa tentative de déstabilisation des institutions« .

Désormais, tous les observateurs de la scène politique congolaise et l’opinion nationale auront  un oeil et une oreille tournés vers le gouverneur honoraire de l’ex-Katanga, (qui avait recouru au « faux et usage de faux » pour occuper ce poste réservé aux seuls congolais) et ses prochaines tentatives à l’Est de la République considérées par les prédateurs extérieurs et leurs  » nègres  de service » locaux comme leur terrain de prédilection.

L’autre oeil et l’autre oreille seront orientés, eux, vers la « propagande » malsaine menée contre la machine à voter.

Guy Momat

Analyste Politique

Le 21 mars 2018

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s