EDITORIAL. Machine à voter : juste un enjeu pour concessions politiques !

Si elle avait de la sensibilité humaine, la machine à voter serait en train de pleurer. De honte ou de dérision face à tout ce qui se raconte sur elle.

L’inventivité, non la créativité dans laquelle excelle le Congolais lui a trouvé différents qualificatifs : «machine à voler», «machine à tricher», «kanga moyibi», «sukisa ndoki» etc.

Chaque matin, on apprend que la société civile de Papouasie ou du Pérou a pris position contre elle, quand ce n’est pas un collectif d’experts de la Diaspora de la Mongolie en Nouvelle Zélande !

Pendant que certains soutiennent mordicus qu’elle est un vote électronique non prévu dans la Constitution, le Clc (Comité laïc de coordination) – constitué de professeurs d’université représentant l’élite congolaise –  entreprend auprès de l’Union africaine un lobbying pour le rejet de cette machine !

Oui : l’élite nationale catholique.

Entre-temps, à l’instar de Papy, la Ceni, elle, fait de la résistance. Pas plus tard que le 23 juin 2018, intervenant sur Rfi comme INVITE AFRIQUE, Corneille Nangaa persiste et signe. «Nous allons voter avec des machines à voter le 23 décembre et nous sommes bien engagés pour cela», décrète-t-il.

A preuve, la Ceni continue de recevoir ces machines.

***

Dans la chronique du 8 juin intitulée «Processus électoral : Et si Nangaa emmenait la machine à voter à l’Udps ?», proposition a été faite au président de la Centrale électorale de procéder à une démonstration grandeur nature, devant militants et médias, aux sièges des partis et regroupements de la ligne de front de l’Opposition, cas de l’Udps, du G7, du Mlc, l’Unc et autres Ecide.

Et pour cause !

Vraisemblablement, la contestation de la machine à voter est plus une question politique que technique.

Vraisemblablement, les contestataires les plus en vue (Félix Antoine Tshilombo, Moïse Katumbi, Eve Bazaïba, Vital Kamerhe, Martin Fayulu ou Delly Sessanga), ne l’ont jamais testée en public.

Ils ont simplement et librement décidé de la repousser non parce qu’elle faciliterait la tricherie ou la fraude, mais pour en faire un enjeu pour discussions politiques, l’objectif étant d’obtenir de la partie adverse des concessions.

Il ne s’agit ni plus, ni moins qu’un bras de fer pour baroud d’honneur !

Là se situe la méchanceté en politique car la victime est l’électorat préparé subtilement à la révolte.

***

Il se fait seulement que l’électorat qui peut applaudir peut aussi ne pas applaudir. D’où la perspective du chant de cygne.

Ceux qui sont attentifs au discours politique captent ces temps derniers la variante «machine à voter ou pas» pour des forces politiques et sociales résolues à aller aux élections le 23 décembre 2018.

Une opinion en plein ressaisissement commence d’ailleurs à se demander comment les anti-machine à voter ne proposent-ils pas un moyen de contrer la tricherie ou la fraude pendant que celle-ci se fait même avec le bulletin papier traditionnel.

Déjà, elle apprend, gênée, que le vote électronique est légal en RDCongo. C’est à l’article 47 de la Loi n°15/001 du 12 février 2015 ainsi libellé : «Le vote s’effectue soit au moyen d’un bulletin papier soit par voie électronique». Mieux, la loi n°17/013 du 24 promulguée le 24 décembre 2017 ne l’a pas révisé.

Conséquence : s’il est fondé sur le vote électronique, le rejet de la machine électronique à voter est en soi une violation de la loi électorale.

Chaque chose ayant son début et sa fin, la période de dépôt des candidatures pour les provinciales est donc déterminante pour l’enjeu politique «machine à voter» qui, elle, est une affaire purement technique.

A considérer comme telle.

Omer Nsongo die Lema

@omernsongo

E-mail : omernsongo@gmail.com

www.congo30juin.com

Facebook : Omer Nsongo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s