REVUE DE PRESSE THEMATIQUE. Sortie officielle du Front Commun pour le Congo

www.radiookapi.net, 2 juillet 2018

Néhémie Mwilanya : «Le FCC vise à donner au pays un Président, une majorité cohérente, stable et la plus large possible»

«La plateforme Front commun pour le Congo (FCC) vise à donner à la Nation un Président et une majorité cohérente et stable», a déclaré dimanche 1er juillet à Kinshasa Néhémie Mwilanya, directeur du cabinet du président Joseph Kabila, lors de la signature de la Charte du FCC à Kinshasa. Les chefs des composantes politiques membres du gouvernement actuel toutes tendances confondues ont adhéré a cette nouvelle plateforme électorale.

«Le chef de l’Etat remercie les millions des Congolais anonymes qui se tiennent déjà prêts à soutenir ce projet et à accorder leurs suffrages aux candidats FCC afin de donner au pays un président de la République et une majorité cohérente, stable et la plus large possible à même d’asseoir une gouvernance basée sur le patriotisme, la recherche constante du progrès et de la justice sociale», a affirmé Néhémie Mwilanya.

Pour lui, la signature de la charte sonne «en écho au message du Chef de l’Etat comme un signe d’engagement d’une large partie de la classe politique de se rassembler autour de ce que les Congolais ont de plus cher : le Congo».

Cette plateforme, note le directeur de cabinet de Joseph Kabila, est la résultante «des réflexions de ceux qui ont expérimenté les mérites de la cohésion nationale depuis le dialogue national de Sun City ayant facilité la réunification du pays, jusqu’aux sursauts patriotiques de la nuit de la Saint Sylvestre qui ont permis de stabiliser politiquement le pays et de jeter les bases du consensus électoral en vue des élections du 23 décembre prochain».

Néhémie Mwilanya fait remarquer que le FCC se donne l’ambition d’aller à la conquête démocratique du pouvoir en soutenant une seule candidature à l’élection présidentielle prochaine sur base d’un programme commun, chacun de membres gardant son identité tout en se donnant des garanties de solidarité et de bonne foi.

Le ministre de l’Economie Joseph Kapika, représentant du comité stratégique du FCC, note aussi que l’objectif de cette plateforme a pour but de conquérir le pouvoir à tous les niveaux en soutenant un candidat unique à l’élection présidentielle.

 

scooprdc.net, 1er juillet 2018

Néhémie Mwilanya face au FCC : «c’est pour donner au pays un président de la république et une majorité cohérente, stable et la plus large possible…»

Le Front Commun pour le Congo (FCC) a pris corps, dimanche 1er juillet,  avec la signature de la charte constitutive intervenue à l’Hôtel Pullman Kinshasa.  Parmi les signataires emblématiques figurent le président de l’Assemblée nationale Aubin Minaku pour le compte de la Majorité présidentielle, le premier ministre Bruno Tshibala pour le compte de du Rassemblement de l’opposition, le vice-premier ministre en charge des Transports José Makila pour le compte de l’Opposition du Dialogue de la Cité de l’Union Africaine et la ministre de la Jeunesse Maguy Kiala Bolenga pour le compte de la Société civile.

Prenant la parole au nom du Chef de l’Etat, initiateur et autorité morale du FCC, Néhémie Mwilanya son directeur de cabinet et membre du Comité stratégique du FCC, estime que la signature de la charte sonne en écho au message du Chef de l’Etat comme un signe d’engagement d’une large partie de la classe politique de se rassembler autour de ce que les Congolais ont de plus cher : le Congo. «Travailler avec tous ceux qui ont la passion du Congo, tel a été depuis 2011 l’engagement de Joseph Kabila et sa démarche politique», martèle Néhémie Mwilanya avant de fonder son espoir sur les millions de Congolais anonymes déjà prêts à soutenir ce projet (Ndlr : FCC) et à accorder leurs suffrages très bientôt aux candidats du FCC à tous les niveaux afin de donner au pays un président de la république et une majorité cohérente, stable et la plus large possible à même d’asseoir une gouvernance basée sur le patriotisme, la recherche constante du progrès et la justice sociale.

Vantant la charte signée par toutes les composantes au gouvernement d’union nationale, le directeur de cabinet de Joseph Kabila déclare qu’elle est la résultante des réflexions de ceux qui ont expérimenté les mérites de la cohésion nationale depuis le dialogue national de Sun City ayant facilité la réunification du pays, jusqu’aux sursauts patriotiques de la nuit de la Saint Sylvestre qui ont permis de stabiliser politiquement le pays et de jeter les bases du consensus électoral en vue des élections du 23 décembre prochain, et qui, sous le leadership du Chef de l’Etat Joseph Kabila Kabange, ont décidé de renforcer la jeune démocratie congolaise en lui dotant d’un des acteurs le plus représentatif : le Front Commun pour le Congo.

D’après Néhémie Mwilanya, le FCC se donne l’ambition d’aller à la conquête démocratique du pouvoir en soutenant une seule candidature  l’élection présidentielle prochaine sur base d’un programme commun, chacun de membres gardant son identité tout en se donnant des garanties de solidarité et de bonne foi.

Ginno Lungabu

 

Actualite.cd, 1er juillet 2018

RDC : Joseph Kabila remercie «les congolais qui sont prêts à soutenir le FCC»

Néhémie Mwilanya Wilondja, directeur de cabinet de Joseph Kabila, a déclaré que le Front Commun pour le Congo (FCC) va soutenir une seule candidature à l’élection présidentielle prochaine sur base d’un programme commun, précisant que « chacun de membres gardant son identité commune tout en se donnant des garanties de solidarité et de bonne foi. » Il a également rapporté les propos de Joseph Kabila qui, dit-il, remercie les congolais qui soutiendront ce projet.

Il l’a dit dans son discours à l’occasion du lancement de la cérémonie de la signature ce dimanche de la charte de cette coalition politique électorale placée sous l’autorité (morale) de Joseph Kabila.

« La cérémonie d’aujourd’hui portant ouverture de la Charte du Front Commun pour le Congo a la signature sonne en écho au message du Chef de I ‘Etat comme un signe d’engagement d’une large partie de la classe politique de se rassembler autour de ce que nous avons de plus cher, le Congo. Le Chef de l’Etat remercie à cette occasion tous ceux qui partagent son souci de faire passer le Congo avant toute chose dont l’échantillon se retrouve parmi ceux qui vont signer la Charte aujourd’hui et aux tours de deux prochains jours », a-t-il dit.

Le but de ce regroupement, note-t-il, est de doter la RDC d’un président de la République et d’une majorité cohérente.

«Travailler avec tous ceux qui ont la passion du Congo, tel a été depuis 2011 son engagement et sa démarche politique. II remercie également les millions de Congolais anonymes qui se tiennent déjà prêts à soutenir ce Projet et à accorder leurs suffrages très bientôt aux candidats du FCC à tous les niveaux afin de donner au pays un Président de la République et une majorité cohérente, stable et la plus large possible à notre pays a même d’asseoir une gouvernance basée sur le patriotisme, la recherche constants du progrès et la justice sociale», a-t-il ajouté.

Néhémie Mwilanya a salué ce qu’il qualifie d’initiative «tendant préserver la souveraineté, l’indépendance et l’intégrité territorial chèrement acquises par les pères fondateurs de Ia nation congolaise».

«C’est bien Ia résultante des réflexions de ceux qui ont expérimenté les mérites de la cohésion nationale depuis le dialogue national de Sun City ayant facilité la réunification du pays, jusqu’au aux sursauts patriotiques de la nuit de la Saint Sylvestre qui ont permis de stabiliser politiquement le pays et de jeter les bases du consensus électoral en vue des élections du 23 décembre prochain, et qui, sous le leadership du Chef de L’Etat, Joseph KABILA KABANGE, ont décidé de renforcer notre jeune démocratique en lui dotant d’un des acteurs le plus représentatif : le Front Commun pour le Congo», a-t-il dit.

Les signatures de la charte du FCC se font au Pullman Grand Hôtel de Kinshasa et vont s’étendre jusqu’au 3 juillet.

 

http://www.presselibre,  2 juillet  2018

«Le Front Commun pour le Congo se donne l’ambition d’aller à la conquête démocratique du pouvoir en soutenant une seule candidature à l’élection présidentielle du 23 décembre», déclare Néhémie Mwilanya

Finalement, la signature de la charte de la nouvelle plateforme électorale Front Commun pour le Congo a eu lieu ce dimanche 01 juillet à l’hôtel Pullman Kinshasa. Le secrétaire général de la Majorité Présidentielle, Aubin Minaku, Bruno Tshibala, José Makila Sumanda, Maguy Kiala Bolenga et tant d’autres personnalités politiques ont apposé leur signature à ladite charte pour donner vie à cette structure politique regroupant les membres de l’opposition, de la Majorité Présidentielle et de la société civile. Afin de soutenir la candidature unique à l’élection présidentielle du 23 décembre prochain.

Néhémie Mwilanya représentant personnel de Joseph Kabila à cette cérémonie a indiqué que «la signature de cette charte est un signe d’engagement d’une large partie de la classe politique de se rassembler autour de ce que le congolais ont de plus cher, le Congo» en précisant que l’engagement du président Kabila a toujours été celui de travailler avec ceux-là qui ont la passion du Congo.

F. Kamanda

 

Rfi, 2 juillet 2018

Présidentielle en RDC: une charte du parti au pouvoir pour une candidature unique

Une cérémonie inaugurale avait lieu ce 1er juillet à Kinshasa, en République démocratique du Congo (RDC), avec la signature par les fondateurs et des membres du gouvernement présents de la charte du Front commun pour le Congo (FCC), la nouvelle plateforme électorale initiée par le président Joseph Kabila. L’appel du chef de l’Etat à une candidature unique pour la présidentielle sera-t-il entendu ? Réponse le 3 juillet.

De nombreuses personnalités étaient réunies pour une cérémonie qui se voulaient haute en couleur ce 1er juillet à Kinshasa, en République démocratique du Congo, à l’occasion de la signature de la charte du Front commun pour le Congo (FCC), la nouvelle plateforme électorale initiée par le président Joseph Kabila.

Le secrétaire général de la Majorité présidentielle (MP), également numéro un de l’Assemblée nationale, Aubin Minaku, était présent, tout comme le Premier ministre Bruno Tshibala, les membres de son gouvernement et le directeur de cabinet du président de la République, Néhémie Mwilanya Wilondja.

«La cérémonie d’aujourd’hui portant ouverture de la charte du Front commun pour le Congo à la signature sonne en écho au message du chef de l’Etat comme un signe d’engagement, engagement d’une large partie de la classe politique de se rassembler autour de ce que nous avons de plus cher, le Congo», a déclaré ce dernier.

Réponse le 3 juillet

La charte constitutive du Front commun pour le Congo souhaite « que le fondateur et les autres signataires de la présente charte s’engagent à soutenir une seule candidature à l’élection présidentielle et à disposer de la majorité pour gouverner », détaille Joseph Kapika, le ministre d’Etat en charge de l’Economie et du Commerce.

Le secrétaire général de la Majorité présidentielle et tous les membres du gouvernement, présents dans la salle, ont apposé chacun leur signature au bas de la charte constitutive du FCC, qui les engage autour d’une candidature unique à la présidentielle. Reste aux regroupements politiques et des personnalités à se prononcer. On saura ce 3 juillet si l’appel du chef de l’Etat a été entendu.

 

TV5 Afrique et Afp, 1er juillet 2018

Elections en RDC: les pro-Kabila s’organisent pour la bataille

La garde rapprochée du président congolais Joseph Kabila a lancé dimanche avec ses alliés venus de l’opposition sa plateforme électorale supposée lui permettre de remporter toutes les élections prévues le 23 décembre, sans rien dire sur les intentions du chef de l’Etat.

Joseph Kabila est l' »autorité morale » de ce « Front commun du Congo (FCC) », qui veut « aller à la conquête démocratique du pouvoir en soutenant une seule candidature à l’élection présidentielle sur base d’un programme commun », a déclaré le directeur de cabinet du chef de l’Etat, Néhémie Mwilanya Wilondja.

Il s’est exprimé lors de la signature de la charte du FCC dimanche, à trois semaines de l’ouverture du dépôt des candidatures à l’élection présidentielle (24 juillet-8 août), étape du processus électoral qui s’annonce cruciale.

Le président Kabila, qui ne peut pas briguer un troisième mandat selon la Constitution, reste muet sur ses intentions. Ses adversaires le soupçonnent de vouloir rester au pouvoir.

Le ministre de l’Intérieur, Henri Mova, ancien responsable du parti présidentiel PPRD, est président du comité stratégique du FCC.

Le président de l’Assemblée nationale, Aubin Minaku, représente la Majorité présidentielle et le Premier ministre, Bruno Thsibala, l’opposition qui a accepté de rejoindre un « gouvernement d’union nationale » après un accord politique fin 2016 à l’issue du deuxième et dernier mandat de Kabila.

Une partie de la société civile et l’opposition, qui avait souscrit à un autre accord en octobre 2016, ont également signé la charte du FCC.

L’opposition actuelle, réunie autour de Félix Tshisekedi et Moïse Katumbi, dénoncent la volonté du président Kabila de rester au pouvoir en dépit de la Constitution.

 

Forum des As, 2 juillet 2018

Fcc : Minaku, Tshibala, Makila, Busa, … signent la charte constitutive

* Sous l’autorité morale du Président de la République, les signataires s’engagent à soutenir une seule candidature à la présidentielle.

* Le Dircab du chef de l’Etat salue « l’engagement d’une large partie de la classe politique de se rassembler autour de ce que nous avons de plus cher, le Congo ».

 

L’appel à la paix, à l’unité nationale et au rassemblement des Congolais, lancé par le Raïs la veille de la célébration du 58ème anniversaire de l’accession de la RDC à l’indépendance a été entendu. En écho à ce message du chef de l’Etat, les chefs des composantes politiques membres du Gouvernement issu de l’Accord du 31 décembre 2016, et qui partagent désormais avec le président Joseph Kabila, «la passion du Congo», ont signé hier dimanche 1er juillet à Kinshasa, la charte constitutive du Front commun pour le Congo (FCC). La cérémonie a eu lieu au Salon Congo du Pullman Hôtel Kinshasa.

Aubin Minaku pour la composante Majorité présidentielle, Bruno Tshibala pour le Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement, José Makila pour le compte de l’opposition signataire de l’Accord de la Cité de l’Union africaine et Maguy Kiala pour la Société civile, ont signé ladite charte.

À l’exception des ministres Modeste Bahati Lukwebo, Marie-Ange Mushobekwa, Lisanga Bonganga, Oly Ilunga, Emery Okundji, partis en mission de service selon le ministre Ruberwa qui assurait la modération, tous les autres ministres de la composante opposition membres du Gouvernement Tshibala ont signé la charte constitutive du FCC. «Les ministres qui ne sont pas là signeront à leur retour», a déclaré Ruberwa.

Jean-Lucien Busa, Pierre Kangudia, Justin Bitakwira, Steve Mbikayi, Basile Olongo ont également signé cette charte. Les ministres MP ont fait de même.

Le Directeur de cabinet du Chef de l’Etat, Néhémie Mwilanya Wilondja, salue «l’engagement d’une large partie de la classe politique de se rassembler autour de ce que nous avons de plus cher, le Congo».

Au nom du président Kabila, il remercie «les millions de Congolais anonymes qui se tiennent déjà prêts à soutenir ce projet et à accorder leurs suffrages très bientôt aux candidats du FCC à tous les niveaux du prochain scrutin afin de donner au pays un Président de la République et une majorité cohérente, stable et la plus large possible…». Il rappelle également que travailler avec tous ceux qui ont la passion du Congo a été depuis 2011, l’engagement et la démarche politique du Président Joseph Kabila.

On explique que cette coalition politique électorale veut permettre à ses membres de participer «sur la base d’un programme commun à la conquête démocratique du pouvoir à tous les niveaux aux élections à venir pour lesquels les membres de la coalition apporteront leur soutien à une candidature unique à l’élection présidentielle. Chaque membre de la coalition garde son identité et son autonomie tout en restant soumis à la discipline du groupe».

Le Front Commun pour le Congo (FCC) est ouvert à l’adhésion des partis et regroupements politiques, des personnalités indépendantes et de la Société civile. Il a été créé début juin dernier à l’issue de la retraite gouvernementale à Kingakati sur «l’évaluation de la situation politique au regard des échéances électorales débutées».

 

Réactions des chefs des composantes

Aubin Minaku : «Une initiative permettant de gagner haut la main les élections…»

Au nom de la Majorité, je voudrais d’abord saluer la dextérité politique, stratégique du Président de la République, autorité morale de la MP. Depuis 2001 jusqu’à ce jour, en passant par les élections de 2006 et 2011, il a toujours fédéré le peuple, toutes les composantes politiques, il a toujours évolué avec tous ceux qui ont la passion du Congo. Aujourd’hui nous sommes fiers de constater qu’au niveau de notre Gouvernement, où il y a des filles et fils de la Majorité et de l’Opposition , il y a eu cette initiative fédératrice devant nous permettre, sous le leadership de Joseph Kabila Kabange, Autorité morale de la MP et du FCC, de gagner haut la main les élections à tous les niveaux…

 

Bruno Tshibala : «Nous avons tiré des leçons de notre histoire politique…»

«Je parle au nom des Forces politiques et sociales de la RDC acquises au changement. Nous avons tiré des leçons de l’histoire politique de notre pays depuis 1960 jusqu’à nos jours. Nous avons constaté que des efforts inlassables, déployés pour consolider la démocratie, l’Etat de droit, la stabilité politique de notre pays sont d’abord très fragiles. Voilà pourquoi nous avons décidé de mettre en place une grande coalition politique électorale dénommée FCC, non pas pour les intérêts et l’ambition de ses membres, mais pour le peuple congolais. Pour conjurer le retour aux démons de la discorde et de la division pour faire en sorte que les aspirations des Congolais à la paix, à la stabilité, à un bon régime républicain soient respectées. Je salue l’initiative du président de la République, toutes les forces politiques et sociales qui font partie du FCC d’avoir compris que l’intérêt du Congo passe avant l’intérêt particulier des acteurs politiques…».

 

José Makila : «Je salue la ‘magie politique’ de Joseph Kabila »

«Des patriotes ont décidé de gagner les élections pour gérer le pays ensemble. Ce n’est pas une partie de l’Opposition qui se verse dans la Majorité, non. Ici c’est le regroupement politique et les partis politiques de l’Opposition ainsi que les regroupements politiques et partis politiques de la Majorité qui aiment ce pays, qui veulent aller vers l’avant, reconstruire ce pays, se sont mis ensemble et autour d’un programme d’aller vers le souverain primaire afin qu’il lui donne le pouvoir de diriger le pays. Nous sommes une coalition électorale pour que demain nous puissions diriger ensemble. Notre leitmotiv, c’est que le Congo ne se balkanise pas. Ici je salue la ‘magie’ politique du Président de la République. Les gens pensaient qu’on n’allait pas respecter les accords signés. Il ne faut pas oublier ceci, c’est la continuité, la suite logique de deux dialogues passés, le dialogue du 18 octobre 2016 et celui du 31 décembre 2016».

 

Maguy Kiala : «Une grande victoire du Président Kabila»

«Une grande victoire parce pour notre pays, l’implication de la population dans la gouvernance est très capitale. C’est elle la bénéficiaire de tout ce que l’on produit. Voilà pourquoi la Société civile s’est décidée à s’impliquer aussi dans ce front. C’est le front pour le Congo. Cela veut dire que nous voulons défendre notre patrie dans la paix, la joie et dans le développement. Comme patriote, si quelqu’un d’autre veut déstabiliser mon pays à partir de mon ONG, je dis non. Nous avons constitué ce front pour pouvoir mener à bon port ce processus électoral. Nous voulons dire non à ceux-là qui veulent déstabiliser notre pays. Ça c’est une grande victoire, celle du Chef de l’Etat pour ceux qui ne comprennent pas. C’est le Chef de l’Etat qui a initié cela. Il a dit que nous sommes restés ensemble pendant une année, pourquoi ne pas continuer ensemble. Le président de la République a compris les choses à temps».

Didier Kebongo

 

La Prospérité, 1er juillet 2018

FCC: la charte constitutive signée

En tout cas, les différentes composantes politiques et sociales dont celle de la Majorité présidentielle représentée par le Président de l’Assemblée nationale et SG de la MP, Aubin Minaku, la Composante Rassemblement des Forces Politiques et Sociales acquises au Changement sous les auspices du Premier Ministre Bruno Tshibala, la Composante Opposition politique signataire de l’Accord du 18 octobre 2016 de la cité de l’Union africaine représentée par José Makila, la Composante Société civile avec Mme Maguy Kiala et la Composante Opposition (Républicains indépendants) dirigée par le Président du Sénat, Léon Kengo, ont signé ce dimanche 1 juillet 2018, la Charte constitutive du Front Commun pour le Congo, à Kinshasa, plus précisément au Pullman.

A tout dire, l’objectif poursuivi par les protagonistes de cette méga plateforme électorale constituée des membres de la Majorité présidentielle et les Opposants qui font partie de l’actuel Gouvernement d’Union nationale, est justement, de gagner les élections à tous les niveaux lors des scrutins fixées au 23 décembres 2018 par la CENI, a-t-on appris.

Présidée par le Comité stratégique dont tous les membres étaient présents, la cérémonie de signature de cette Charte constitutive reste, à en croire certaines autorités sur place,  un événement de grande envergure. Sans ambages, ceci montrerait en clair, que les congolais peuvent se réunir autour d’un idéal commun, celui de sauver le Congo, a-t-on appris.

En effet, la signature de cette Charte a été lancée ce lundi par trois catégories, constituées des Chefs des Composantes précitées, les membres du Comité stratégique de la retraite gouvernementale suivis des membres du Gouvernement. Ainsi, cette opération va se poursuivre pendant trois jours, jusqu’au mardi 3 juillet 2018, a signifié Azarias Ruberwa, Ministre en charge de la Décentralisation et anciens combattants, qui a assumé le rôle de modérateur de cette cérémonie. Déjà, ce lundi à partir de 12 heures, les regroupements politiques membres du FCC sont attendus pour apposer leurs signatures au bas de ce document en présence de tous les membres du Comité stratégique dans le même cadre du Pullman.

Dans cette même logique, tous les adhérents constitués des Présidents des regroupements politiques non fondateurs, les personnalités indépendantes, et la société civile, d’ailleurs accompagnées de tous les autres adhérents, vont à leur tour, signé ladite Charte le mardi 3 juillet 2018. Et, le registre restera ouvert car il s’agit d’une large et grande coalition, a précisé Azarias Ruberwa. Du reste, il faudra reconnaître que cette première journée aura été une journée réussie, a-t-il affirmé.

Sur place, Aubin Minaku, au nom de la Majorité présidentielle, ne s’est pas empêché de saluer cette initiative du Président de la République et Autorité morale de la Majorité présidentielle, tout en signifiant que depuis 2001 jusqu’à ce jour en passant d’ailleurs par les élections de 2006 et celle de 2011, Joseph Kabila a toujours fédéré le peuple et toutes les composantes politiques en voulant toujours évoluer avec tous ceux qui ont la passion du Congo.

Ainsi, ‘’nous sommes fier de constater qu’au niveau de notre Gouvernement où il y a des fils et filles de la Majorité et de l’Opposition, qu’il y ait cette initiative fédératrice qui va nous permettre, sous le leadership de Joseph Kabila Kabange, en tant Autorité morale de la Composante Majorité présidentielle et du Front Commun pour le Congo’’, de gagner les élections à tous les niveaux lors des scrutins attendus, a poursuivi Aubin Minaku, avant de féliciter le Chef de l’Etat pour son initiative. Du reste, le Secrétaire Générale de la MP voit une victoire écrasante main dans la main avec ceux de l’Opposition membres du Front Commun pour le Congo.

Germain Lobo

Une sélection de http://www.congo30juin.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s