REVUE DE PRESSE THEMATIQUE. Nominations au sein des Fardc

www.acpcongo.com, 15 juillet 2018

Le Lieutenant-général Célestin Mbala Munsense nommé chef d’état-major général des FARDC

Kinshasa, 15 juillet 2018 (ACP).- Le lieutenant-général Célestin Mbala Munsense a été nommé chef d’état-major général des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC), en remplacement du lieutenant-général Didier Etumba Longila, aux termes d’une ordonnance présidentielle signée le 14 juillet 2018 rendue publique le même jour.

Le lieutenant-général Amisi Kumba Gabriel et le général-major Bongwangela Jean-Pierre ont, quant à eux,  été nommés chefs d’état-major adjoints chargés respectivement des opérations et renseignements et de l’administration et logistique. Les généraux-majors Kashale Daniel, Kahimbi Kasabwe Delphin, Yav Jean-Luc et le général de brigade Kilumba Kalala, ont été nommés sous-chefs d’état-major au sein de l’état-major général des FARDC chargés respectivement des opérations, des renseignements, de la logistique et de l’administration.

Le général d’armée John Numbi nommé inspecteur général des FARDC

Au sein de l’inspectorat général des FARDC, le Président de la République, Commandant suprême des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) et de la Police nationale congolaise (PNC), a nommé le général John Numbi Banza Tambo inspecteur général des FARDC, les généraux major Mosuzo Pacific, Kasereka Sindani Etienne …, respectivement inspecteurs généraux adjoints chargés des opérations et du renseignement, de l’administration et logistique.

Tandis que le général de brigade Kabwanga Kasewu Symphorose, le lieutenant général Munkutu Kiyama Tim et le général major Mutombo Katalay Joseph ont été nommés respectivement secrétaire général aux Anciens combattants, auditeur général des FARDC et premier président de la haute cour militaire.

L’amiral Kabulo Mwanzanvita Kamat et le général de brigade Jean-Pierre Kasongo Kabwik ont été, quant à eux, nommés respectivement chancelier des ordres nationaux Kabila-Lumumba et commandant du Service national (SN).  Le général de brigade Kabamba wa Kabamba Francois a quant à lui été nommé chef d’état-major particulier adjoint du Chef de l’Etat chargé de l’administration et de la logistique.

Mise à la retraite de certains officiers généraux des FARDC

Le Chef de l’Etat Joseph Kabila Kabange a, aux termes d’autres ordonnances rendues publiques samedi, mis à la retraite certains officiers généraux et amiraux des FARDC, parmi lesquels les lieutenants-généraux François Olenga, Kpama Baramoto Kata, Etumba Longila Didier, Dénis Kalume Numbi et Massamba Musumbu Rigobert.

Par ailleurs, MM. Didier Etumba et Francois Olenga ont été nommés respectivement conseiller militaire et chargé de missions militaire du Chef de l’Etat. Plusieurs autres ordonnances ont également été signées à la même date par le Chef de l’Etat, nommant des officiers supérieurs, des secrétaires généraux à la Défense, des commandants des écoles militaires et plusieurs autres fonctions au sein de la magistrature des Formes armées de la RDC.

Le Chef de l’Etat a nommé, à titre posthume au grade de généraux de brigade, les officiers généraux Abiti Manulayi Albert, Ntita Tshibambe Alphonse et Nzumande Yakabo Adrien. Au grade de colonel ou capitaine de vaisseau, le Président Joseph Kabila Kabange a nommé à titre posthume les lieutenant-colonel et capitaines de frégates Mbayi Kabuinda Joseph, Mandi Makuale Jean et Kapema Matule Olivier.

Des officiers généraux nommés au grade de général major ou vice-amiral et à celui général de brigade ou contre-amiral des FARDC

Aux termes d’autres ordonnances, le Président de la République a nommé au grade de général major ou vice-amiral des Forces armées de la République démocratique du Congo les officiers généraux dont les noms, post noms et prénoms suivent :

– Aguru Muamba Maurice,

– Amisi Okito Edmond,

– Asumani Isa Kumba Marcelin,

– Bombole Loola Camille,

– Bongwatela Jean-Pierre,

– Diasuka Dia Kiyama Maurice Grel,

– Ekuba Mombo Marcel,

– Ekutsu Wanzanga Michel,

– Ejila Yav Jean-Luc,

– Ilunga Kapeta Placide,

– Ilunga Gaston-Luc,

– Kabanda Kuhonga Gilbert,

– Kabeya Nkongolo Fernand,

– Kayimbi Kasagwe Delphin,

– Kakudji Ilunga Louis,

– Kashale Mugaya Daniel,

– Kasonga Cibangu Léon-Richard,

– Kawumbu Yankole Isidore,

– Kitenge Tundwa,

– Kuyandi Hemedy Lukombo Albert,

– Linguma Mata Linguma Jean-Marie Valentin,

– Luboya Nkashama Johny,

– Luyambi Madilu Robert Stanislas,

– Mobondani Michel Chora,

– Matutezulwa Kamasugwa André,

– Mbangu Mashita Marcel,

– Mastafa Mukiza Gaby,

– Muhindo Awindos Charles,

– Mushita Antoine David,

– Mutombo Katalayi Tembe Joseph,

– Nduwa Jingambo Jean de Dieu,

– Ngangwele Mokali Jean-Paul,

– Nganguka Mbame Urbain,

– Numbi Ngoy Enoch,

– Padiri Luize Jonas,

– Sasa Matsuele Micheline,

– Sikabwe Asinda Vall,

– Yanguya Baruti Dieudonné,

– Yav Kabeya Jean Claude,

– Yav Irung Philémon.

Sont nommés au grade de général de brigade ou contre-amiral des FARDC les officiers dont les noms, post-noms et prénoms suivent :

– Adruma Suka Ndombo Erickson,

– Atili Muzinga Léon,

– Asani Iendula Moze Michel,

– Atibu Munganga Alos Félicien,

– Baleke Budala Déo,

– Balengele Kazadi Benjamin William,

– Baseleba bin Mateto Jean,

– Birori Mota Abazi Benjamin, etc…

Ordonnance portant complément du cabinet du Chef de l’Etat

Par ailleurs, une autre ordonnance complète le cabinet du Chef de l’Etat qui comprend désormais la direction des conseillers spéciaux du Chef de l’Etat, dont un conseiller spécial en matière de sécurité, un conseiller spécial en matière de bonne gouvernance et de lutte contre la corruption, le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme, le conseiller militaire du Chef de l’Etat, le collège des conseillers, le service personnel du Chef de l’Etat, le service du protocole du Chef de l’Etat, le service de communication du Chef de l’Etat, la presse présidentielle, le service administratif et logistique  et les services spécialisés. ACP/YWM/BSG/JGD

 

www.radiookapi.net, 15 juillet 2018

RDC : Joseph Kabila nomme Célestin Mbala comme nouveau chef d’état-major général des FARDC

Le président Joseph Kabila a nommé samedi 14 juillet le lieutenant-général Célestin Mbala Munsense comme nouveau Chef d’état-major des FARDC. Il succède au général Didier Etumba Longela, en poste depuis 2008. Ce dernier est envoyé en retraite mais va immédiatement occuper la fonction du conseiller militaire du chef de l’Etat.

Ces ordonnances sur l’avancement en grade et mise en retraite au sein des FARDC ont été lues à la télévision publique congolaise, la RTNC.

Joseph Kabila a aussi nommé, dans cette série d’ordonnances, le général John Numbi Inspecteur général des FARDC.

L’ancien Inspecteur général de la police, suspendu à titre conservatoire en juin 2010 par le président  de la République « pour permettre un déroulement serein de l’enquête diligentée sur la mort de Floribert Chebeya », revient aux affaires.

De son côté, le Général Gabriel Amisi Kumba, est promu chef d’état-major adjoint chargé des opérations et du renseignement.

Le général François Olenga, chef de la maison militaire du chef de l’Etat occupe désormais les fonctions de chargé des missions du chef d’Etat.

Le général Denis Kalume Numbi, nommé ambassadeur en Russie, a été mis à la retraite.

 

www.forumdesas.org, 16 juillet 2018

D’après des échos parvenus hier à Forum des As,

La nomination de John Numbi bien accueilli au Fardc et à la Pnc

Le Général John Numbi Banza Tambo, a été nommé Inspecteur général des Forces armées de la RD Congo (FARDC), au terme d’une ordonnance, parmi tant d’autres signées le samedi 14 juillet par le Président Joseph Kabila, commandant suprême des FARDC et de la Police nationale congolaise (PNC). D’après des échos parvenus hier à la rédaction de « Forum des As », la nomination du général John Numbi à cette nouvelle fonction a été bien accueillie aussi bien au sein des FADRC qu’à la PNC.

A en croire les mêmes indiscrétions, plusieurs raisons justifient ce sentiment de joie, observé dans les milieux des hommes en uniforme. On renseigne, premièrement, que le Général John Numbi avait marqué par un sceau-de-Salomon, son passage aux Forces aériennes.

Les échos venus des FARDC précisent que c’est lui qui avait modernisé et dynamisé les forces de ce corps de l’Armée nationale, tant sur le plan technique que professionnel. Autant on reconnait l’arbre par ses fruits, autant la présence du Général John Numbi à la tête des Forces aériennes a été appréciée à l’aune des résultats jugés satisfaisants. Voilà pourquoi, apprend-on encore, son départ des FARDC avait provoqué des regrets parmi les militaires.

Cependant, en dépit de cette joie des militaires, le Commandant suprême des FARDC avait jugé bon d’envoyer le Général John Numbi à la tête de l’Inspectorat général de la Police nationale congolaise (PNC). Comme aux Forces aériennes, des témoignages positifs se recoupent quant au passage du Général John Numbi à la PNC. On lui reconnait volontiers, la  » paternité  » des actuelles installations de l’Inspection générale de la Police.

Il se trouve, hélas, que l’épisode de Floribert Chebeya, fondateur de l’Ong de défense des droits de l’homme « la Voix des sans voix », assassiné en 2010, est venu quelque peu stopper l’élan du dynamisme et de modernisation des troupes, dans lequel s’engageait déjà le Général John Numbi, cité à l’époque du procès, comme renseignant dans cette affaire. C’est donc ce qui avait entrainé sa mise à l’écart. Normal, pour raisons d’enquêtes.

Etant donné que huit ans après l’assassinat sus-évoqué, aucune instance judiciaire n’a, à ce jour, prouvé l’implication du Général John Numbi dans ce crime que tout le monde a regretté et condamné, il n’y avait donc plus de raison pour qu’on ne le nomme pas.

DES CONTRADICTIONS NOTOIRES

C’est ici le lieu de relever certaines contradictions dans le chef de ceux qui, matin, midi et soir, déclarent à qui veut les entendre, militer pour le principe sacro-saint de l’indépendance de la justice en RD Congo. Malheureusement, ce sont les mêmes qui peinent à comprendre que cette même Justice, jusqu’à preuve du contraire, n’a pas ou n’a jamais condamné le Général John Numbi. Par voie de conséquence, on ne peut que, au nom de son indépendance, respecter cette même Justice.

La RD Congo, on le sait, s’est résolument engagée dans un processus électoral, désormais irréversible. Une période cruciale et … de turbulences. Partant, le pays a plus que besoin des hommes capables à la tête de différents services.

Ainsi, compte tenu de la rigueur qui caractérise cet officier général des FARDC, les mêmes échos n’attestent-ils pas que le choix de John Numbi à la tête de l’inspectorat général de l’Armée tombe bien à propos pour contribuer à contenir le plan de ceux-là qui ne jurent que par le désordre, le chaos et la balkanisation de la RD Congo.

Grevisse KABREL

 

Rfi, 15 et 16 juillet 2018

RDC: nominations au sein de l’armée

En République démocratique du Congo (RDC), plusieurs généraux sont promus à des postes de haut rang. On note par exemple l’arrivée d’un nouveau chef d’état-major, le général Mbala qui était adjoint jusqu’à présent. On retient aussi la nomination du général John Numbi au poste d’inspecteur général de l’armée. L’ancien chef de la police nationale revient ainsi dans les effectifs militaires, après huit ans de suspension. L’ordonnance de sa nomination a été lue, dans la nuit de samedi à ce dimanche 15 juillet, à la télévision nationale.

♦Le lieutenant-général Célestin Mbala nommé à la tête de l’armée

Le président congolais Joseph Kabila a nommé au poste de chef d’état-major général le lieutenant-général Mbala. Il remplace le général Didier Etumba qui devient conseiller militaire du chef de l’Etat.

♦Le général Gabriel Amisi devient chef d’état-major adjoint

Le général Amisi, qui était commandant des forces armées pour la première zone de défense, est promu chef d’état-major adjoint chargé des opérations et du renseignement.

♦Le général Olenga nommé au poste de chargé des missions militaires du président

Le général François Olenga passe lui de la Garde républicaine au poste de chargé des missions militaires du président.

♦Le général Numbi nommé inspecteur général des Forces armées de RDC

Quant au général John Numbi, il a été nommé inspecteur général des Forces armées de la RDC, un poste important qui relève directement du ministre de la Défense. « Il est chargé du contrôle interne ; mieux, du fonctionnement de l’ensemble de l’armée », explique un spécialiste des questions militaires.

Suspendu depuis juin 2010 à cause de sa probable implication dans le double assassinat de Floribert Chebeya et Fidèle Bazana – deux défenseurs des droits de l’homme – John Numbi a été réhabilité, il y a quelques mois, par le président Kabila, et reversé dans l’armée, son corps d’origine.

Sa nomination intervient alors que l’affaire Chebeya attend d’être examinée par la justice à Dakar. C’est un officier supérieur de la police nationale congolaise, Paul Mwilambwe, cité dans cette affaire, qui s’est constitué prévenu au Sénégal où il est exilé, depuis.

Apportant des détails troublants, Paul Mwilambwe continue d’affirmer que l’ordre d’exécuter les deux activistes de La Voix des sans voix pour les droits de l’homme avait bel et bien été donné par le général John Numbi, à l’époque numéro un de la police nationale congolaise. Cependant, la justice en RDC n’a pas pu établir la culpabilité du général.

Pour Rostin Manketa, président de la Voix des sans voix, la nomination de John Numbi au poste d’inspecteur de l’armée, revient à promouvoir l’impunité.

♦Trois des officiers visés par des sanctions du Trésor américain

Des promotions importantes pour ces trois officiers réputés proche du chef de l’Etat. Et ce bien qu’ils soient tous les trois visés par des sanctions du Trésor américain depuis fin 2016.

Le général Amisi, le général Numbi et le général Olenga sont en effet accusés par Washington de s’être « engagés dans des actions qui ont sapé le processus démocratique en RDC et réprimé les libertés et droits politiques du peuple congolais » et interdits de séjour aux Etats-Unis.

« Nous savons bien qu’il y a eu bel et bien des procédures qui se sont clôturées par des décisions qui n’ont pas fait état de leur culpabilité devant la justice congolaise, alors nous nous demandons où est le problème. Il s’agit d’une conception de la souveraineté d’un Etat. Je pense que les Américains sont jaloux de leur souveraineté. Donc, la carrière d’un officier doit se dérouler normalement et n’a rien à voir avec ce que les milieux de pression ou des milieux d’influence dans un pays étranger pensent ou ne pensent pas de lui, mais de ses capacités, de services qu’il peut ou ne peut pas rendre au pays » (Lambert Mende)

 

www.7sur7.cd, le 15 juillet 2018

Suspendu depuis 2010, de suite de l’assassinat de Floribert Chebeya, feu directeur de la Voix des Sans Voix « VSV », J. Numbi fait donc son grand retour et prend la tête de l’inspection générale des FARDC.

Le Général Amisi Kumba Gabriel, président de l’Association Sportive Vita Club de Kinshasa, est quant à lui, élevé au rang du numéro 2 des FARDC. Il est nommé chef d’État-major adjoint chargé des opérations et du renseignement. Parmi les autres nominations, figurent entre autres celles-ci :

– Le général Major Jean-Pierre Bongua Ngila nommé Chef d’État-Major Général Adjoint Chargé de l’Administration et de la Logistique

– Le général Major Étienne Kasereka, Inspecteur Général Adjoint chargé de l’Administration et de la Logistique

– Le général Kayimbi Delphin nommé sous-chef d’État-Major.

Outre les promus, il y a aussi les retraités. Il s’agit notamment des généraux ci-après :

– Didier Etumba

– Prosper Nabiola,

– Denis Kalume,

– Philémon Pama Baramoto,

– Marcelin Lukama,

– Rigobert Massamba

– François Olenga

Il s’agit donc là, des nominations qui interviennent à quelques jours du jour du discours du président Kabila devant le congrès où selon le patron de l’Onu il devrait faire des annonces importantes.

Jephté Kitsita

 

La Prospérité, 15 juillet 2018

Nouvelle série de nominations. Fardc : Kabila nomme, retraite et permute !

*Célestin Mbala devient le Chef d’Eta-Major des Fardc. Il remplace ainsi Didier Etumba qui, lui, devient le Conseiller Militaire du Chef de l’Etat. Amisi mieux connu sous l’appellation de Tango Four est nommé Chef d’Etat-Major Adjoint en charge des Opérations et Renseignements.  Bien d’autres nominations ont été opérées ce week-end, au terme de quelques Ordonnances présidentielles. C’est le cas de relever, ici, que dans la foulée,  John Numbi a été nommé Inspecteur Général des Fardc. Tandis que François Olenga assumera  la fonction de chargé des missions du Chef de l’Etat. Le Lieutenant-Général Mukuntu, pour sa part,  devient Auditeur général des FARDC.  Tel, un coup de balai, Kabila en a donné un dans le but de resserrer les rangs des Fardc.

 

Ainsi, à quelques jours du dépôt des candidatures à la présidentielle du 23 décembre 2018 et, surtout, dans un environnement politique caractérisé par des menaces de tous ordres, y compris l’ultimatum du CLC dont l’expiration est fixée au 8 août prochain, cette nouvelle série de nominations est-elle perçue comme un signe avant-coureur de la hargne avec laquelle le Chef de l’Etat tient au respect, à la fois, de la souveraineté du pays qui, normalement, transite par l’intégrité du territoire et l’intangibilité des frontières.

Bien, selon des commentaires des citoyens lambda, tels qu’ils ont recueillis, ces nominations, à elles toutes seules, constituent une force de dissuasion, au regard la trempe des personnalités élevées à des postes de responsabilité, alors que certaines d’elles, sont soit citées par  le Trésor Américain dans le cadre ce qu’on a appelle communément ‘’sanctions ciblées’’, soit qu’elles font partie de la caste ces hauts  officiers  accusés dans les rapports des Nations Unies, pour leur implication présumée dans le trafic illicite et exploitation illégale des ressources naturelles de la RD. Congo. Et, ce n’est pas tout.

Car, à tout prendre, le cas qui surprend plus d’un est, sans doute, celui de John Numbi qui, depuis l’assassinat de Floribert  Chebeya, a été presque mis à l’index, quant en ce qui concerne, par exemple, la gestion des affaires de l’Etat.

Quoi qu’il en soit, le Président Kabila a levé l’option de les désigner et de les nommer comme tels. Ils vont, certainement  monter en puissance, selon qu’il leur aura confié de nouvelles charges.

Mais, il ne serait exagéré de rappeler que la délicatesse de leur mission est telle que ces hauts officiers   arrivent à un moment crucial où la RD. Congo est à la croisée des chemins, avec les élections dont la tenue s’approche. Donc, le 23 décembre 2018, c’est déjà bientôt.

LPM

 

BBCAfrique.com, 15 juillet 2018

Plusieurs nominations dans l’armée en RDC

Le président Joseph Kabila a nommé le général Célestin Mbala Munsense nouveau chef d’État-Major des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC). Le général John Numbi prend la tête de l’inspection générale de l’armée.

Ces changements ont été annoncés dans un communiqué lu à la télévision nationale. Le général Didier Etumba, chef d’État-Major depuis dix ans, est mis à la retraite et remplacé par le général Célestin Mbala Munsense.

Les généraux Amisi Kumba alias Tango Four et Delphin Kahimbi sont en charge des renseignements militaires.

Parmi les dizaines d’officiers promus, le général John Numbi devient inspecteur général des FARDC.

Il était l’ancien chef de la police congolaise. En 2010, l’officier avait été suspendu après l’assassinat de l’activiste Floribert Chebeya, tué dans le quartier général de la police.

Pour les proches de cet activiste assassiné il y a huit ans, le général John Numbi, est considéré comme le commanditaire de ce crime.

Ces changements interviennent cinq mois avant l’élection présidentielle.

 

www.direct.cd, 16 juillet 2018

Mise en place Fardc : le lieutenant Célestin Mbala Munsense, nommé chef d’état-major général des Fardc

Le Président de la République, Joseph Kabila Kabange a nommé, par ordonnance présidentielle du 14 juillet, le lieutenant-général Célestin Mbala Munsense, chef d’état-major des FARDC. Il remplace, à cet effet, le général Didier Etumba, nommé conseiller militaire du Chef de l’État. Le général Célestin sera secondé par deux généraux. Il s’agit de Gabriel Kumba Amisi, nommé Chef d’état-major adjoint chargé des opérations et renseignements, suivi du général Jean-Pierre Bongwangela, nommé chef d’état-major adjoint chargé de l’administration et logistique.

Par ailleurs, le général François Olenga a été nommé chargé de missions militaires du Chef de l’État. Le général John Numbi a, quant à lui, été nommé, inspecteur général des FARDC. Réintégré au sein de FARDC en fin 2017, il a été inspecteur général de la Police Nationale congolais entre 2007 et 2010. Il avait été écarté de la police suite aux accusations de plusieurs ONG de défense des droits de l’homme, au sujet de l’assassinat de Floribert Chebeya et son chauffeur, Fidèle Bazana, en 2010.

Certains généraux, par contre, ont été mis en retraite. C’est le cas du général Kalume Denis, Etumba Didier, François Olenga, Baramoto Kpama Kata et Masamba Rigobert.

Joseph Kabila a aussi signé une ordonnance complétant son cabinet. Ce dernier comprend, désormais, la direction des conseillers spéciaux dont un conseiller spécial en matière de sécurité, en matière de bonne gouvernance et de lutte contre la corruption, le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme.

 

L’Avenir, 15 juillet 2018

Célestin Mbala et John Numbi, nouveaux chef d’Etat-Major général et Inspecteur général des FARDC

Le lieutenant-général Célestin Mbala Munsense a été nommé chef d’état-major général des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC), en remplacement du lieutenant-général Didier Etumba Longila (Ce dernier est envoyé en retraite, mais va immédiatement occuper la fonction du conseiller militaire du chef de l’Etat), aux termes d’une ordonnance présidentielle signée le 14 juillet 2018 rendue publique le même jour.

Selon l’Acp qui nous donne cette information, le lieutenant-général Amisi Kumba Gabriel et le général-major Bongwangela Jean-Pierre ont, quant à eux,  été nommés chefs d’état-major adjoints chargés respectivement des opérations et renseignements et de l’administration et logistique. Les généraux-majors Kashale Daniel, Kahimbi Kasabwe Delphin, Yav Jean-Luc et le général de brigade Kilumba Kalala, ont été nommés sous-chefs d’état-major au sein de l’état-major général des FARDC chargés respectivement des opérations, des renseignements, de la logistique et de l’administration.

Le général d’armée John Numbi nommé inspecteur général des FARDC

Au sein de l’inspectorat général des FARDC, le Président de la République, Commandant suprême des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) et de la Police nationale congolaise (PNC), a nommé le général John Numbi Banza Tambo inspecteur général des FARDC, les généraux major Mosuzo Pacific, Kasereka Sindani Etienne …, respectivement inspecteurs généraux adjoints chargés des opérations et du renseignement, de l’administration et logistique.

Tandis que le général de brigade Kabwanga Kasewu Symphorose, le lieutenant général Munkutu Kiyama Tim et le général major Mutombo Katalay Joseph ont été nommés respectivement secrétaire général aux Anciens combattants, auditeur général des FARDC et premier président de la haute cour militaire.

L’amiral Kabulo Mwanzanvita Kamat et le général de brigade Jean-Pierre Kasongo Kabwik ont été, quant à eux, nommés respectivement chancelier des ordres nationaux Kabila-Lumumba et commandant du Service national (SN).  Le général de brigade Kabamba wa Kabamba Francois a quant à lui été nommé chef d’état-major particulier adjoint du Chef de l’Etat chargé de l’administration et de la logistique.

Mise à la retraite de certains officiers généraux des FARDC

Le Chef de l’Etat Joseph Kabila Kabange a, aux termes d’autres ordonnances rendues publiques samedi, mis à la retraite certains officiers généraux et amiraux des FARDC, parmi lesquels les lieutenants-généraux François Olenga, Kpama Baramoto Kata, Etumba Longila Didier, Dénis Kalume Numbi et Massamba Musumbu Rigobert.

Par ailleurs, MM. Didier Etumba et Francois Olenga ont été nommés respectivement conseiller militaire et chargé de missions militaire du Chef de l’Etat. Plusieurs autres ordonnances ont également été signées à la même date par le Chef de l’Etat, nommant des officiers supérieurs, des secrétaires généraux à la Défense, des commandants des écoles militaires et plusieurs autres fonctions au sein de la magistrature des Formes armées de la RDC.

Le Chef de l’Etat a nommé, à titre posthume au grade de généraux de brigade, les officiers généraux Abiti Manulayi Albert, Ntita Tshibambe Alphonse et Nzumande Yakabo Adrien. Au grade de colonel ou capitaine de vaisseau, le Président Joseph Kabila Kabange a nommé à titre posthume les lieutenant-colonel et capitaines de frégates Mbayi Kabuinda Joseph, Mandi Makuale Jean et Kapema Matule Olivier.

Des officiers généraux nommés au grade de général major ou vice-amiral et à celui général de brigade ou contre-amiral des FARDC

Aux termes d’autres ordonnances, le Président de la République a nommé au grade de général major ou vice-amiral des Forces armées de la République démocratique du Congo les officiers généraux dont les noms, post noms et prénoms suivent :  Aguru Muamba Maurice, Amisi Okito Edmond, Asumani Isa Kumba Marcelin, Bombole Loola Camille, Bongwatela Jean-Pierre, Diasuka Dia Kiyama Maurice Grel, Ekuba Mombo Marcel, Ekutsu Wanzanga Michel, Ejila Yav Jean-Luc, Ilunga Kapeta Placide, Ilunga Gaston-Luc, Kabanda Kuhonga Gilbert, Kabeya Nkongolo Fernand, Kayimbi Kasagwe Delphin, Kakudji Ilunga Louis, Kashale Mugaya Daniel, Kasonga Cibangu Léon-Richard, Kawumbu Yankole Isidore, Kitenge Tundwa, Kuyandi Hemedy Lukombo Albert, Linguma Mata Linguma Jean-Marie Valentin, Luboya Nkashama Johny, Luyambi Madilu Robert Stanislas, Mobondani Michel Chora, Matutezulwa Kamasugwa André, Mbangu Mashita Marcel, Mastafa Mukiza Gaby, Muhindo Awindos Charles, Mushita Antoine David, Mutombo Katalayi Tembe Joseph, Nduwa Jingambo Jean de Dieu, Ngangwele Mokali Jean-Paul, Nganguka Mbame Urbain, Numbi Ngoy Enoch, Padiri Luize Jonas, Sasa Matsuele Micheline, Sikabwe Asinda Vall, Yanguya Baruti Dieudonné, Yav Kabeya Jean-Claude et Yav Irung Philémon.

Sont nommés au grade de général de brigade ou contre-amiral des FARDC les officiers dont les noms, post-noms et prénoms suivent : Adruma Suka Ndombo Erickson, Atili Muzinga Léon, Asani Iendula Moze Michel, Atibu Munganga Alos Félicien, Baleke Budala Déo, Balengele Kazadi Benjamin William, Baseleba bin Mateto Jean et Birori Mota Abazi Benjamin, etc…

(JMNK)

Une sélection de www.congo30juin.com

Le 16 juillet 2018

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s