AMUSONS-NOUS UN PEU ! Katumbi privé même de «dauphin» et de parlementaires !

De toutes les prises de position qui doivent absolument interpeller les Katumbistes, la première et la plus dérangeante est sans doute la «Déclaration de la Représentante Spéciale du Secrétaire général des Nations Unies en République démocratique du Congo et des Ambassadeurs ou Chefs de mission du Canada, des Etats-Unis, de la Suisse, de l’Union africaine ainsi que de l’Union européenne en accord avec les Chefs de mission de l’UE à Kinshasa».

Bien que ne portant pas de date, elle souligne que «La conclusion du dépôt des candidatures pour les élections présidentielles et législatives en RDC, conformément au calendrier électoral de la CENI, constitue une étape clé sur la voie devant mener à la première alternance politique pacifique en RDC, grâce à des élections crédibles le 23 décembre 2018».

Mieux, elle invite «toutes les parties à veiller à ce que le processus électoral et le transfert du pouvoir soient menés de manière transparente, pacifique et inclusive, conformément à la Constitution et à l’Accord de la Saint Sylvestre de décembre 2016».

La seconde prise de position dérangeante est celle du secrétaire général de l’Onu. Le 9 août 2018, Antonio Guterres «se félicite également des progrès enregistrés dans la préparation des élections présidentielles et législatives prévues le 23 décembre 2018».

L’information essentielle à retenir est que pour la première, l’opération de dépôt des candidatures pour la présidentielle et les législatives est close. Pour la seconde, celle faisant état des progrès réalisés dans le processus électoral.

Privés dès lors de soutien à leurs revendications, les Katumbistes sont comme privés également de «dauphin» en raison de l’expiration de la période prévue à cet effet. Pire, s’ils se sont portés eux-mêmes candidats pour les législatives et s’ils entraînent dans leur aventure les candidats à la députation provinciale, ils vont se retrouver dans la position délicate de l’Udps. Grande formation politique certes, mais sans députés nationaux, sans députés provinciaux, sans sénateurs.

Bref, absents des institutions où se décide le sort du pays…

NDL

@omernsongo

E-mail : omernsongo@gmail.com

www.congo30juin.com

Facebook : Omer Nsongo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s