Compte-rendu de la 18ème réunion extraordinaire du Conseil des ministres

Sous la présidence du Président de la République, Chef de l’Etat, S.E. M. Joseph Kabila Kabange, la dix-huitième réunion extraordinaire du Conseil des Ministres s’est tenue à l’Immeuble du Gouvernement de Kinshasa-Gombe ce Mardi 16 octobre 2018. Les points ci-après étaient inscrits à l’ordre du jour :

  1. Points d’Informations ;
  2. Approbation d’un relevé des décisions du Conseil des Ministres et
  • Examen et adoption de dossiers.

 

  1. Points d’informations

 

Le Vice-Premier Ministre, Ministre de l’Intérieur et Sécurité a présenté les points saillants du territoire national.

Il en ressort une situation générale caractérisée par un calme relatif sur l’ensemble du territoire. Il a signalé la poursuite des opérations de traque des groupes armés résiduels encore actifs dans la partie Est, de même que des opérations de la Police Nationale Congolaise visant à combattre la criminalité sous toutes ses formes dans les grands centres urbains du pays.

Le Vice-Premier Ministre, Ministre de l’Intérieur et sécurité a par ailleurs présenté au Conseil son rapport sur les expulsions massives de nos compatriotes de l’Angola. Si 160.901 Congolais sont rentrés volontairement de ce pays voisin au cours de ces dernières semaines vers la province du Kasaï,  27.971 compatriotes ont été expulsés brutalement vers cette province mitoyenne de l’Angola, 1.966 vers la province du Kwango ainsi qu’un nombre non encore déterminé qui ont été expulsés vers le Kwilu dans des conditions très précaires.

A ce sujet, le Gouvernement condamne les violations des droits humains et les pertes en vies humaines provoqués lors de ces expulsions effectuées au mépris des accords existant en la matière, notamment la Convention sur l’Etablissement et la Circulation des Personnes et des biens, signée à Luanda le 03 décembre 1999.

Le Gouvernement a instruit les Ministères sectoriels d’accélérer la mise en mise en œuvre des mesures qu’ils ont adoptées en vue de permettre aux Gouverneurs des provinces concernées d’assurer la survie, l’encadrement et l’évacuation vers leurs localités d’origine de nos compatriotes ainsi expulsés dans un délai raisonnable.

Le Gouvernement décidé d’actionner le Fonds Spécial d’Assistance Humanitaire en faveur des compatriotes aussi brutalement expulsés et de dépêcher des délégations de haut niveau sur tous les sites où ils se trouvent déployés à ce jour.

Le Gouvernement déplore particulièrement le non-respect du principe de l’information  préalable faisant obligation à tout pays qui procède à l’expulsion de migrants irréguliers d’en informer préalablement le pays d’accueil des personnes à expulser en vue d’une meilleure prise en charge de ces dernières.

Aussi a-t-il décidé de présenter toute son indignation et ses vives protestations au Gouvernement angolais conformément aux us et coutumes diplomatiques.

Le Vice-Premier Ministre, Ministre de l’Intérieur et sécurité a également fait état au Conseil des Ministres de la résurgence de l’épidémie à virus Ebola au Nord-Kivu ainsi qu’en Ituri et du choléra dans certains autres coins du pays ; de la grogne d’une partie de l’opposition contre l’utilisation de la machine à voter et le fichier électoral ainsi que de la recrudescence des tueries barbares de nos compatriotes en territoire de Beni (Nord Kivu) par les terroristes ADF.

Il a également informé le Gouvernement de la réception le 6 octobre par le Président de la CENI de 20 containers de machines à voter, de la destruction de quelques matériels des cycles électoraux de 2006 et 2011 afin de désengorger ses installations et de la poursuite sans désemparer par la Centrale électorale de la campagne de sensibilisation sur l’utilisation machine à voter.

A ce sujet, il convient de signaler quelques tentatives isolées de perturbation des préparatifs du processus électoral qui ont été signalées notamment en territoire de Nyuzu dans le Tanganyika et sur la Route Nationale 04 près de Kisangani en province de la Tshopo.

Le Conseil a approuvé les mesures prises par les services relevant du Ministère de l’Intérieur et Sécurité pour les réprimer et y remédier efficacement.

Mis au courant des cas de violation des eaux territoriales de la RDC par la Marine angolaise et à des opérations de contrebande des marchandises en provenance de Soyo, le Gouvernement a décidé de sanctions sévères à l’égard des militaires et civils impliqués dans ces dysfonctionnements criminels et a ordonné la confiscation de toutes les marchandises saisies ainsi que la levée du blocus de passage des véhicules au poste frontalier de Lindu pour la fluidité du trafic.

Complétant le Ministre de l’Intérieur et Sécurité, le Ministre de la Défense Nationale, Anciens Combattants et Réinsertion est intervenu pour indiquer que la situation au plan militaire est totalement sous contrôle des FARDC, en signalant néanmoins dans la 3èmeZone de Défense, en Ituri, au Nord et au Sud-Kivu, quelques attaques de groupes terroristes contre des positions militaires, des tueries de populations inoffensives ainsi que des kidnappings enregistrés fin septembre et début octobre notamment à Djugu et Irumu, dans le Grand Nord, à Rutshuru, dans le Lubero et à Fizi.

Toutes ces situations sont en train de s’améliorer grâce à un engagement ferme des FARDC dont le Chef d’état major général a aussitôt entrepris une tournée opérationnelle efficiente.

Le Ministre de la Santé a ensuite présenté l’évolution de la situation de l’épidémie de la Maladie à Virus Ebola dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri dont la résurgence signalée du fait de l’insécurité entretenue par certains acteurs sociaux criminels dans la région de Beni a contribué à aggraver le bilan avec au total 214 cas de fièvre hémorragique dont 179 confirmés et 35 probables.

Sur les 179 confirmés, 104 sont décédés et 55 sont guéris. 20 prestataires de soins ont été contaminés, parmi lesquels 3 sont décédés.

 

  1. Approbation d’un relevé des décisions du Conseil des Ministres

 

Le relevé des 10 décisions du Conseil Extraordinaire du Conseil des Ministres du mardi 02 octobre 2018 a été présenté au Conseil qui en a approuvé le contenu.

 

III. Examen et adoption de 3 textes

 

Le Ministre d’Etat, Ministre de la Décentralisation et Réformes Institutionnelles a présenté 03 projets de textes, à savoir :

– Le Projet de Décret portant création, organisation et fonctionnement d’un Comité de Pilotage du projet de Développement Territorial en RDC,

– Le Projet de Décret portant création, organisation et fonctionnement du Comité d’Orientation Stratégique du projet de Développement Urbain et de Résilience de Kinshasa ainsi que

– Le Projet de Décret portant création, organisation et fonctionnement du Comité National de Pilotage de Mise en Œuvre et de Suivi des Réformes Institutionnelles en RDC.

Ces trois Projets de Décrets ont été approuvés par le Conseil.

A la fin du Conseil des Ministres, il a été procédé à la cérémonie de signature d’un Accord de Développement exclusif entre :

  • la République Démocratique du Congo et le Consortium Chine d’Inga 3 qui est la première des 6 phases du Grand Inga
  • et le Consortium PROINGA

Cet Accord est relatif aux activités permettant au développeur de lever des fonds pour la prise en charge des études relatives à cet important projet.

Commencée à 15 heures, la réunion du Conseil des Ministres s’est terminée vers 17 heures.

 

Lambert MENDE OMALANGA

Ministre de la Communication et Médias

Porte-parole du Gouvernement

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s