LA VOIX DES AUTRES. Le Président Joseph Kabila félicite les sénateurs et les députés nationaux pour le travail abattu

Le Président de la République Joseph Kabila Kabange a félicité les sénateurs et les députés nationaux pour le travail abattu sous son leadership, au cours d’un entretien vendredi à l’Immeuble du gouvernement, avec les bureaux du Sénat et de l’Assemblée nationale conduits respectivement par les présidents Léon Kengo wa Dondo et Aubin Minaku.

«Pendant que nous étions déjà en campagne, il était normal que les bureaux du Sénat et de l’Assemblée nationale puissent échanger avec le Président de la République quant à la fin de son mandat», a déclaré Aubin Minaku, président de l’Assemblée nationale, à l’issue de l’entretien.

Dressant un bref bilan de cette législature, Aubin Minaku a confirmé que près de 200 lois ont été adoptées et que le premier à remercier et à féliciter c’est le Président de la République, étant donné que «c’est toute une vision, une politique gouvernementale».

Il a aussi indiqué qu’à l’instar du Président de la République qui a respecté la constitution jusqu’à ce jour, notamment en ce qui concerne sa candidature, «Nous devons, nous parlementaires, respecter la constitution, qui prescrit clairement qu’une session parlementaire se déroule jusqu’au 15 décembre. Nous ne devons donc pas violer la constitution».

Compte tenu d’une contrainte majeure, qui est la campagne électorale en cours, a-t-il précisé, le Sénat et l’Assemblée nationale ainsi que leurs bureaux respectifs prendront des dispositions pratiques afin de permettre aux  sénateurs et aux députés nationaux de battre campagne.

ACP, 24 novembre 2018

Le processus électoral parmi les points essentiels du conseil des ministres du 23 novembre 2018

Quatre points essentiels inscrits à l’ordre du jour, ont été abordés lors de la réunion du conseil des ministres qu’a présidée vendredi 23 novembre à Kinshasa, le Président de la République Démocratique du Congo Joseph Kabila Kabange.

Il s’agit des points relatifs notamment au processus électoral, à la situation sécuritaire, à la riposte contre la maladie à virus Ebola et à l’approbation des décisions de la 18ème réunion extraordinaire du conseil des ministres du mardi 16 octobre. Concernant le processus électoral, le vice 1er ministre, ministre de l’intérieur et sécurité Henri Mova Sakanyi a souligné d’une part, que l’état d’esprit de la population reste focalisé sur le lancement de la campagne électorale par la Commission électorale indépendante (CENI), et à fait savoir d’autres part que la CENI poursuit le déploiement des kits des matériels électoraux à travers le pays. 

A ce jour, a-t-il précisé, 70% des kits de ces matériels électoraux sont arrivés dans les différentes provinces, et les 30% restants parviendront dans leurs lieux de destination au plus tard le 03 décembre prochain.

La CENI poursuit à même temps la formation des agents électoraux et la sensibilisation de la population à l’usage de la machine à voter. Le Vice 1er ministre, ministre de l’Intérieur et sécurité a par ailleurs informé le conseil de la remise du 2ème lot des matériels roulants, constitués des motos au commissariat provincial de la Police nationale congolaise pour la ville de Kinshasa, afin de sécuriser les élections.

Quant à la situation sécuritaire, le vice 1er ministre, ministre de l’Intérieur et sécurité a fait état de la clôture de la session de formation des policiers recrus au camp Kapalata à Kisangani, dans la province de la Tshopo. Dans le même cadre, il a présidé la clôture de la session de formation de 4.400 autres policiers recrus à la base militaire de Kitona à Moanda dans la province du Kongo central mercredi 21 novembre 2018.

S’agissant de la riposte contre la maladie à virus Ebola, le ministre de la santé a présenté au conseil la situation sanitaire dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri et les stratégies de riposte contre la maladie à virus Ebola dans cette partie du pays.

Il a souligné que des nouvelles mesures mises en place par le gouvernement vont surmonter le défi contre l’épidémie Ebola. Et enfin, le conseil des ministres a approuvé les décisions de la 18ème réunion extraordinaire du conseil des ministres du mardi16 octobre dernier sur l’examen et adoption des dossiers des quelques ministères.

ACP, 24 novembre 2018

La MP encourage Ramazani Shadary à poursuivre son combat jusqu’au 23 décembre 2018

La Majorité présidentielle (MP) encourage le candidat Président de la République Emmanuel Ramazani Shadary à poursuivre son combat jusqu’au 23 décembre 2018, à déclaré, au cours d’un point de presse tenu vendredi à Kinshasa, le porte-parole de la MP, André-Alain Atundu Liongo. Atundu Liongo a assuré que sa plate-forme lui apporte son soutien total qui ne lui fera défaut à aucun moment et sous aucun prétexte.

C’est la foi de l’engagement de loyauté envers son Autorité morale, Joseph Kabila Kabange. Pour la MP, l’engagement euphorique et l’élan de sympathie populaire qui marquent chacun des déplacements du candidat Shadary sont une précieuse indication que le peuple a déjà compris qui de 21 candidats, est susceptible de jouer adéquatement le rôle constitutionnel de garant de la Nation dévolu au Chef de l’Etat.

D’après la MP, c’est le seul candidat démocratiquement crédible en qui se reconnaissent les Congolais face à des groupes d’intérêts obscurs, hésitants et incapables de s’exprimer d’une seule voie à travers un projet politique face au peuple congolais. A propos de son budget pour les 5 prochaines années évalué à plus ou moins 86 milliards USD, le porte-parole de la MP a dit que cette somme est crédible car elle traduit non seulement une évaluation critique et pragmatique des besoins nationaux de gouvernance et de développement, mais part de la volonté d’associer à cet effort toutes les forces actives de la République.

Il s’agit, a-t-il précisé, des opérateurs économiques, autres contribuables et commis ou mieux personnel de l’Etat pour intégrer les sommes perdues à la dynamique nationale de développement, de gouvernance et d’émergence en vue d’améliorer les conditions sociales des populations congolaises y compris de celles dont la situation est précaire, ce qu’il appelle dans son programme la lutte contre la pauvreté.

L’acte posé par les 7 leaders de l’opposition à Genève, est immoral et anticonstitutionnel, selon MP 

Le porte-parole de la MP André- Alain Atundu Liongo a, par ailleurs, indiqué que l’acte posé par les 7 leaders de l’opposition à Genève (Suisse), est immonde, immoral et anticonstitutionnel. Selon Atundu, cet acte mérite une explication à la nation congolaise de la part de ces sept compères qui ont été pris de cours par la détermination du chef de l’Etat, Joseph Kabila Kabange de poursuivre le processus électoral jusqu’à son dénouement.

Il a également ajouté qu’ils sont dépassés par la tournure des évènements, précisant qu’ils ont trouvé dans les termes de l’accord, l’astuce en vue de surprendre la bonne foi du peuple et détourner la constitution dans le but d’instituer une transition sans Kabila de deux ans. Et, a-t-il ajouté, d’organiser au bout de cette période transitoire une autre élection dont ils contrôleraient les tenants et les aboutissants pour réaliser «leur funeste et exécrable dessein».

«Triste fin pour ces personnages, ainsi démasqués, qui se présentent curieusement comme n’ayant pas les mains sales», a-t-il dit, soulignant que la trahison de la souveraine volonté du peuple et de ses aspirations légitimes est donc le prix fort à payer pour accéder à la présidence de la République.

La MP garde malgré tout, sa sérénité car, au moment du vote, les populations congolaises sauront reconnaitre le leur à qui confier les rênes de l’Etat pour leur plus grand bien. «Aucun pays ne peut se développer en déconstruisant le passé, son passé. Bien au contraire, la succession des mandats ou même les alternances doivent s’appuyer sur le passé et consolider les acquis pour mener le peuple vers l’émergence et le pays vers le développement», a-t-il souligné.

Il a, en outre, fait savoir que la grande majorité de Congolais adhère à l’ambition nationale portée par le candidat du FCC, Emmanuel Ramazani Shadary, indiquant que le désaveu de l’acte ignominieux de Genève par la population congolaise est un bien meilleur test grandeur, nature que les statistiques aléatoires, fantaisistes, présentées à des fins de surprendre la bonne foi du peuple et justifier par avance leurs contestations des résultats des élections pour aboutir à une transition de 2 ans sans Kabila.

Elle exhorte, enfin, le peuple congolais à la vigilance et à la veille et si besoin est, à faire usage de l’article 64 de la Constitution pour barrer la route à tous ces personnages douteux.

La MP déplore le décès de deux étudiants de l’UNIKIN 

Par ailleurs, la Majorité présidentielle a déploré le décès, la semaine dernière, de deux étudiants lors des manifestations estudiantines de l’Université de Kinshasa (UNIKIN).

Le porte-parole Atundu a, au nom de la MP, présenté ses plus profondes condoléances aux familles, amis et connaissances des victimes, tout en appelant au sens de responsabilité de toutes les personnes concernées afin de déterminer les responsabilités et les véritables auteurs de ces actes délictueux pour favoriser la manifestation de la vérité, de toute la vérité.

ACP, 24 novembre 2018 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s