AMUSONS-NOUS UN PEU ! «Lamuka» : nano esili te !

«Machine à voter» et «Fichier électoral» sont comme des jumeaux. Même si la terminologie politique congolaise les a tournés en bourrique en qualifiant la première de machine à voler, à tricher ou à frauder, en plus illégale et le second de corrompu, ils sont restés séparés.

Au cours de deux semaines de sa campagne électorale, Martin Fayulu a, dans toutes ses prestations, disqualifié l’une et l’autre.

Et voilà que le 16 décembre 2018, à une semaine exactement de l’échéance du 23 décembre, il est obligé de se dédire, sans savoir de qui vient l’ordre, car c’est son directeur de campagne qui se charge de le déclarer publiquement.

Trou de mémoire ou pas : la réalité est que Pierre Lumbi a séparé les «jumeaux». Il a fait reconnaître la machine à voter et ne pipe mot du fichier électoral, soudain abandonné à son propre sort. 

A dire vrai, la MAV n’a été pour l’Opposition que ce qu’elle devrait être à son annonce : un simple enjeu des tractations politiques.

A quelques jours de la clôture de la campagne électorale, comment alors s’empêcher de dire à Lamuka : «Nano esili te», c’est-à-dire «Ce n’est pas encore fini».

La coalition doit annoncer la reconnaissance du fichier électoral. 

NDL

@omernsongo

E-mail : omernsongo@gmail.com

www.congo30juin.com

Facebook : Omer Nsongo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s