AMUSONS-NOUS UN PEU ! Report illégal = élections illégales !

Disons-le d’emblée pour que nul ne prétendre l’ignorer : le report– tourné en dérision par le «gondwanien» de Rfi dans sa prestation du vendredi 21 décembre – est tout ce qu’il y a de normal dans la vie. Ce n’est pas parce qu’on est Congolais qu’on doit faire ou être l’exception. 

Comme relevé dans la manchette, en 2006, alors que le financement du processus électoral était assuré à 90 % par les partenaires extérieurs (Union européenne principalement), le report du second tour avait eu lieu d’ailleurs pour une demi-douzaine de semaines. 

L’opinion avertie l’aura noté : les Opposants en pole position n’osent pas qualifier d’illégal le report annoncé par Corneille Nangaa. 

Pourquoi ? Eh bien ils savent que s’ils l’osent, ils ne peuvent pas justifier leur participation aux élections illégales du 30 décembre 2018. Déjà, ils ont mis beaucoup de temps pour accepter la machine à voter «illégale». La coalition Cach a fini par accepter cet outil la veille du lancement de la campagne électorale. La coalition s’y est résignée à une semaine de la date initiale des élections.

S’il faut en rajouter l’illégalité du report, on réalise la quadrature du cercle dans laquelle on se sera mis.

Alors, chut ! : retirer vite de la terminologie politique congolaise l’expression «report illégal»…

Ce terme est contre-productif…

NDL

@omernsongo

E-mail :omernsongo@gmail.com

www.congo30juin.com

Facebook : Omer Nsongo

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s