Vérité des urnes ? Rien n’empêche Shadary de gagner !

  • Face à une «majorité éparpillée» comprenant les 20 autres candidats à la présidentielle, le candidat Fcc, même si on lui attribue la minorité, ne peut que l’emporter puisque la sienne est solide, stable…
  • Conscients de cette évidence, les coalitions Lamuka et Cach mènent désormais une campagne de contestation de sa victoire (ce qui est normal), mais aussi, et hélas !, l’archevêque de Kinshasa et le Clc (ce qui devient anormal, voire amoral)…

De quelle logique procède la liberté prise par des structures religieuses (cas de l’archevêché de Kinshasa) et laïques (cas du Clc) d’entreprendre en dehors de la campagne électorale des actions visant la déstabilisation du candidat Fcc ? Dans son homélie du 24 décembre 2018 à l’occasion du réveillon de Noël, l’archevêque Fridolin Ambongo est d’avis que «La vraie paix aujourd’hui, c’est aussi que les résultats qui seront publiés puissent réellement refléter la volonté du peuple exprimée dans les urnes» et qu’«Une publication des résultats qui ne reflèteraient pas la volonté du peuple exprimée dans les urnes, ce serait travailler à l’anéantissement de la paix», tout en sachant ce que cela signifie dans une certaine opinion. Trois jours plus tôt, le Clc va lancer sa fatoua contre Emmanuel Ramazani Shadary en considérant que «Toute observation impartiale de la campagne électorale serait portée à conclure que l’éventualité de la victoire de ce candidat du FCC sera la preuve la plus flagrante et la plus visible de l’absence de crédibilité de ce processus»… 

Ses propos au réveillon de Noël, en la paroisse Notre-Dame du Congo, n’ayant vraisemblablement pas rencontré l’assentiment de certaines forces anti-Kabila, donc anti-Shadary, l’archevêque de Kinshasa s’est livré à une sorte de rattrapage le 25 décembre 2018 à la paroisse Saint Benoît de Lemba. Il y a fait l’éloge du «combat» de Rossy Mukendi Tshimanga(RMT), ex-chargé d’Etudesau cabinet du vice-ministre de l’Energie Willy Mishiki, membre du Gouvernement Badibanga issu du Dialogue du camp Tshasthi, pardon de la Cité de l’Union africaine. Aspect de sa vie qu’on n’évoque pas (lire Editorial). 

Petite curiosité : si Rfi n’a pas repris sur son site web la dépêche relative à l’homélie du 25 décembre dernier, le site actualite.cd s’est limité à reprendre les propos de l’archevêque sur les dons en espèces et en nature faits aux électeurs par les candidats. 

«S’ils vous donnent de l’argent, prenez et bouffez le, mais vous, devant l’urne, pensez à vos souffrances. Vous allez voter pour que nos malheurs se terminent. Parmi tous ces candidats, vous allez choisir qui peut améliorer notre bien-être», a déclaré le prélat. 

On peut alors le dire sans tergiverser : l’archevêque de Kinshasa et le Comité laïc de coordination sont ouvertement opposés à la victoire d’ERS, pourtant catholiquepratiquant. 

Est proclamé vainqueur celui qui détient le taux le plus élevé 

Pourquoi cette double sortie après, et non avantl’annonce du report des élections présidentielle, législatives et provinciales, c’est-à-dire à quelques heures seulement de la clôture de la campagne électorale (pour le Clc) et quelques jours après cette clôture (archevêque de Kinshasa) ?

Il est vrai que n’étant pas concernés (ne le sont que les candidats à la présidentielle), le Clc et l’archevêque sont libres de se prononcer sur le processus électoral même en dehors du timing fixé dans la loi électorale. 

Le sont-ils pour autant pour orienterle vote du peuple ? Car le peuple congolais n’est pas constitué que de compatriotes ayant répondu présents aux meetings de la coalition Cach et Lamuka, encore moins ceux qui n’ont pas vu leurs candidats effectuer des déplacements même dans la ville de Kinshasa. 

Font partie intégrante du peuple ceux des compatriotes ayant participé aux meetings du candidat Fcc. D’ailleurs, de tous les candidats, ERS est celui qui a été dans toutes les 25 provinces de l’intérieur, allant jusque dans le Congo profond. 

Conséquence, le candidat Fcc pourrait disposer d’une minoriténumérique. Mais, avec un avantage certain : une minorité solide,compacte,sûre.

Or, en face de celle-ci, il pourrait y avoir une majoriténumérique éparpillée. Semblable au royaume divisé contre lui-même. 

Tout le monde sait que la présidentielle étant limitée à un tour, est et doit être  proclamé vainqueur le premier à détenir le taux le plus élevé. Ce petit exemple suffit : la majorité éparpillée peut avoir 70 % des voix contre une minorité solide de 30 %. Si aucun des opposants ne dépasse 30 % du fait de la dispersion des voix, le résultat implacable est la victoire du candidat qui aura réalisé 30 % des voix.

Ancrage ferme du Fcc

L’observation impartiale de la campagne électorale à laquelle le Clc fait allusion est dès lors sujette à caution. Au demeurant, pour le paraphraser lorsqu’il a fallu justifier la victoire d’un certain Martin Fayulu, Adolphe Muzito a utilisé le 12 novembre 2018 cette formule : «Félix et Kamerhe se sont mutuellement neutralisés à cause de leurs egos».

Dès lors qu’au vu et au su de toute l’humanité entière, on voit la coalition Lamuka et la coalition Cach en train justement de se neutraliser à cause de leurs egos, vouloir susciter le doute sur la victoire, devenant de plus en plus inéluctable, du candidat Fcc comme sont en train de le faire l’archevêque Fridolin Ambongo et le Clc, traduit la peur de s’être trompé.  Et la honte d’avoir trompé l’opinion !

On peut considérer que la contre-campagne visant ERS enclenchée après l’annonce de la clôture de la campagne électorale proprement dite, et à quelques jours de l’élection du 30 décembre 2018, s’est révélé édifiante : l’ancrage du Fcc dans la société congolaise reste ferme.

Le peuple est en droit de préférer au saut dans l’inconnu que lui proposent Lamuka et Cach l’expérience connue du Fcc. Car, on n’améliore que ce qui existe… 

Omer Nsongo die Lema

@omernsongo

E-mail : omernsongo@gmail.com

www.congo30juin.com

Facebook : Omer Nsongo

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s