EDITORIAL. Fayulu : le «roi nu» !

Le titre de la fable, d’après le romancier, dramaturge, conteur et poète danois Hans Christian Andersen, est «Les habits neufs de l’empereur».

En voici le résumé : «Il était une fois, un empereur très vaniteux qui ne s’intéressait qu’à sa mise et négligeait les affaires du royaume. Un jour un futé petit tailleur se présenta à la cour pour offrir ses services à l’empereur: il lui confectionnerait de merveilleux vêtements que seulement les gens intelligents peuvent voir. Il se mit au travail, ou plutôt, il fit semblant de travailler. Comme personne ne voulait avoir l’air bête toute la cour affirmait que les vêtements de l’empereur étaient somptueux et lui seyaient à merveille. Le jour de la parade en ville arriva. Le roi vêtu de vêtements invisibles parcourut la ville en sous-vêtements sous les yeux ébahis de la foule. – Bravo !, criait le peuple admiratif (pour ne pas avoir l’air bête). Mais un enfant s’écria : – Regardez, l’empereur se promène tout nu ! La foule partit d’un énorme fou-rire qui ne s’apaisa qu’à la nuit tombée. C’est depuis ce jour qu’on dit que la vérité sort de la bouche des enfants»… 

***

En guise d’enfant, c’est l’homme de la rue, le Congolais lambdaréduit à réaliser combien Martin Fayulu Madidi était tout, sauf le président de la République qu’il a tenu à être.

D’abord, il n’était le favori à aucune des réunions tenues entre le 8 août et le 11 novembre 2018 tantôt en Europe, tantôt en Afrique.

Ceux qui l’ont fait roi, à savoir Moïse Katumbi, Jean-Pierre Bemba, Adolphe Muzito et Freddy Matungulu lui ont confectionné de vêtements invisibles. Ils lui ont imposé des «ENGAGEMENTS IRREVOCABLES» dont celui de «Porter les revendications de l’Opposition contenues dans les déclarations de Kinshasa du 13 août 2018 et de Bruxelles du 12 septembre 2018 notamment le rejet de la machine à voter, le nettoyage du fichier électoral, la sécurisation du processus électoral et la décrispation politique jusqu’aux élections de 23 décembre 2018». 

A l’heure du bilan, il se constate seulement :

– que la machine à voter a été utilisée à contre-cœur, 

– que le nettoyage du fichier électoral n’a pas eu lieu, 

– que la sécurisation du processus électoral a eu lieu,

– tandis que la décrispation politique n’a pas eu lieu. 

Sur quatre recommandations, aucune liant directement la coalition Lamuka n’a été satisfaite.

Ceci pour le chapitre III.

***

Au chapitre IV relatif à l’exercice du Pouvoir après les élections, l’Accord de Genève a engagé Martin Fayulu, élu président de la République, à réserver les postes de Premier ministre, de Président de l’Assemblée nationale et de Président du Sénat aux autres parties prenantes.  

Or, le candidat de la coalition n’a pas été élu.

Ainsi, cet engagement tombe. 

Déjà, grave entorse à l’Accord : les leaders qui se sont engagés à se réunir, «toutes affaires cessantes, pour statuer sur les options nouvelles» en cas de non-tenue des élections ou de «changement politique majeur affectant le processus électoral» ont oublié de battre le rappel des troupes. 

Jusque-là, aucune initiative commune n’est signalée.

Pire : alors qu’il est en panne de PV électoraux, la Cenco – qui en dispose – s’est abstenue de les lui remettre au moment où il en a vraiment eu besoin : la confrontation avec la Céni devant la Cour constitutionnelle. 

Pis : le peuple – dont il se déclare à tout bout de champ le «soldat» – n’est plus disposé à battre le trottoir. 

Au final : sans soutien réel de «Genève», sans soutien effectif de la Cenco, sans soutien concret du «peuple», mais en plus sans possibilité d’accéder au poste de porte-parole de l’Opposition, Martin Fayulu Madidi n’a aucun vêtement sur lui. 

Il est effectivement un roi nu. 

Omer Nsongo die Lema

@omernsongo

E-mail : omernsongo@gmail.com

www.congo30juin.com

Facebook : Omer Nsongo

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s