EDITORIAL. Le Président Félix Tshisekedi donne le go pour le nouveau quinquennat !

Moins de 24 heures après la passation, voulue civilisée, apaisée ou pacifique, des pouvoirs entre, d’une part, le Président de la République entrant et, d’autre part, le Président de la République sortant qu’ils sont désormais le premier et le second, MM. Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo et Joseph Kabila Kabange se sont retrouvés le vendredi 25 janvier 2019,  cette fois dans les bureaux du Palais de la Nation. 

Ils ont procédé à la remise et reprise traditionnelle, en présence de leurs directeurs de cabinet respectifs, à savoir MM. Vital Kamerhe lwa Kanyiginyi Nkingi (qui entre) et Néhémie Mwilanya Wilondja (qui sort). 

C’est acquis : l’Institution Président de la République a son animateur en la personne de Son Excellence Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, et ce dernier a son directeur de cabinet en la personne de M. Vital Kamerhe.

Une ère nouvelle s’ouvre dans la gouvernance institutionnelle de la RDCongo en attendant l’installation de l’Assemblée nationale, du Sénat et du Gouvernement.

Comme d’ailleurs pour le souligner, outre son directeur de cabinet, le Chef de l’Etat a nommé M. Désiré-Casimir Kolongele Erebande au poste de directeur de cabinet adjoint en charge des Questions juridiques, politiques et administratives. 

Il a  présidé par la suite sa première réunion du Conseil supérieur de la défense (Csd). 

«Cette première réunion s’est focalisée essentiellement sur l’état des lieux», a déclaré le ministre de la Défense et Anciens combattants, Crispin Atama Tabe. «Après avoir noté qu’il règne un calme général sur l’ensemble du territoire national, les différents services attitrés, notamment l’armée, la police nationale et les services spéciaux ont présenté l’état des lieux de leur fonctionnement », a-t-il poursuivi. 

A la lumière des efforts fournis par les animateurs, a-t-il relevé, «le Chef de l’Etat a estimé qu’il doit prendre l’engagement, ensemble avec les responsables des services, notamment l’armée et la police nationale, pour améliorer le social des militaires et des policiers», la collaboration des responsables à cet effet étant requise. Le Président Félix Tshisekedi s’est engagé par ailleurs à humaniser les services spéciaux. 

«Les échanges ont été très fructueux» et «ont permis au Président de la République de prendre la température de différents services de sécurité qui opèrent dans notre pays», a conclu le ministre. 

Le directeur de cabinet Vital Kamerhe a, quant à lui, signé le même jour un communiqué de presse interdisant «à tous les membres du gouvernement et dirigeants d’entreprises et établissements publics de l’Etat de procéder aux recrutements et mises en place du personnel», cela jusqu’à nouvel ordre. Sont également concernés les engagements et liquidations des dépenses publiques autres que celles liées aux charges du personnel. «Les cas exceptionnels seront soumis à l’approbation de l’autorité du Président de la République, Chef de l’Exécutif», précise le communiqué. D’où les audiences qu’il a accordées le 25 janvier 2019 principalement aux responsables des régies financières. 

Ainsi, respectueux de la notion sacrée de continuité de l’Etat, la Présidence de la République donne le go pour le nouveau quinquennat.

Omer Nsongo die Lema

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s