Le carnet diplomatique du Président. Avant Addis-Abeba et après Nairobi, le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi à Brazzaville

Congo : vers un réchauffement diplomatique entre Kinshasa et Brazzaville

Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo quitte Brazzaville ce vendredi. Jeudi, le nouveau président de la RDC a rencontré par deux fois le président du Congo, Denis Sassou-Nguesso. Rien n’a filtré de ces entretiens. Selon le protocole, un communiqué devra être rendu public à l’issue de cette visite.

Le nouveau président de la RDC n’a rien communiqué sur le contenu des deux entretiens qu’il a eus avec son homologue du Congo-Brazzaville. Un tête-à-tête dans les installations aéroportuaires à son arrivée dans l’après-midi ; un autre, plus long celui-là, au palais du Peuple dans la soirée. Pas de toast non plus au banquet offert par Denis Sassou-Nguesso.

Les malentendus à l’ordre du jour

Pourtant, relève un diplomate, les malentendus de ces dernières années étaient bien à l’ordre du jour de cette première visite à Brazzaville du président Félix Tshisekedi depuis son accession à la magistrature suprême dans son pays. Selon le même diplomate, le plus important aujourd’hui, c’est de réchauffer les relations, de relancer la commission mixte et de remettre sur table tous les projets de développement mis en veilleuse ces dernières années à cause des élections.

Tshisekedi rencontre la diaspora

Avant de rentrer à Kinshasa par le Beach, le président Tshisekedi devra rencontrer la communauté congolaise, la plus importante communauté étrangère au Congo-Brazzaville. Question sans doute de rassurer ses nombreux concitoyens qui vivent dans ce pays sur sa vision politique pour l’avenir de la RDC.

Rfi, 8 février 2019

Félix Tshisekedi à Brazzaville pour relancer la coopération avec le Congo

Le Président de la RDC, Félix-Antoine Tshisekedi est arrivé jeudi 7 février en début de soirée à Brazzaville (République du Congo), dernière étape de sa première tournée sous-régionale. 

Selon le site de la Présidence de la République de la RDC, Félix Tshisekedi a été accueilli non seulement par son homologue mais aussi par tout le gouvernement et le personnel diplomatique à l’aéroport de Maya Maya. 

Félix Antoine Tshisekedi et Denis Sassou Nguesso vont traiter de questions relatives à la relance de la coopération bilatérale et consolider les relations de bon voisinage, indique le portail.

Radio Okapi, 8 février 2019

Rencontre de Tshisekedi et Sassou N’guesso à Brazzaville

Comme prévu, Félix Tshisekedi est arrivé jeudi en fin d’après midi à Brazzaville où il a été accueilli par son homologue Denis Sassou N’Guesso. Les deux hommes ont ensuite eu un tête-à-tête dans la soirée sur les questions de coopération bilatérale. Malgré le soleil accablant et une sécurité renforcée autour des installations aéroportuaires, un demi millier de personnes ont pu s’amasser au pavillon présidentiel de l’aéroport international Maya Maya de Brazzaville pour accueillir Félix Tshisekedi, le nouveau président de la RDC…

Nombreux sont les ressortissants de la RDC qui sont venus manifester la joie à leur président qui confie à VOA Afrique: « Nous avons reçu le président Félix Tshisekedi Fatshi qui vient nous réconforter, car on était impatient, on attendait ce mouvement. Nous avons la foi que sa démarche est bonne : c’est derrière la maison. Il est allé loin, a tourné et est revenu derrière la maison. Donc, cela ne nous a pas déçus. » 

Un autre ressortissant de la RDC témoigne : « Les structures qui gouvernent, faisant partie du pays, doivent être renouvelées. Il doit y avoir un changement d’hommes pour le progrès« . « Nous sommes venus voir notre président démocratiquement élu, avec passation de pouvoirs sans difficultés. Nous allons l’accompagner et l’aider avec tout. Comme le papa avait laissé un mot d’ordre : le peuple d’abord avant toute chose« , ajoute-t-il. 

Après la cérémonie officielle marquée par l’exécution des hymnes nationales, Félix Tshisekedi, accompagné de son homologue Denis Sassou N’Guesso, a pris un bain de foule sur quelque 300 mètres, à la sortie de l’aéroport. Dans la soirée, les deux chefs d’Etat ont eu un tête-à-tête sur divers sujets, mais dont la teneur n’a pas révélée la nuit dernière. Un communiqué, sanctionnant ces discussions sera publiée avant le retour du président Tshisekedi avant midi à Kinshasa. 

VOA, 8 février 2019

Félix Tshisekedi À Brazzaville : Le Triomphe !

A Brazzaville, le chef de l’Etat Félix Tshisekedi est un habitué du palais présidentiel où siège Denis Sassou Nguesso, président du Congo-Brazzaville. Alors président de l’Udps, Félix Tshisekedi faisait souvent la traversée du fleuve Congo pour des consultations avec le président Sassou. Mais, hier jeudi, c’est avec la casquette de président élu de la RDC que Félix Tshisekedi est arrivé à Brazzaville. Une ambiance était de fête à l’aéroport de Maya-Maya. Preuve des liens serrés qui lient les deux chefs d’Etat, le président Sassou a fait le déplacement de l’aéroport pour accueillir son hôte de marque. Sans compter le public, particulièrement la communauté de la RDC de Brazzaville, venu en grand nombre pour immortaliser cet instant. A Brazzaville, Félix Tshisekedi a triomphé.

C’est par Brazzaville que le chef de l’Etat Félix Tshisekedi vient de boucler sa tournée dans la sous-région en tant que 5è président élu de la République démocratique du Congo. Après les étapes de Luanda et Nairobi, c’est hier jeudi sous le coup de 16 heures, que Félix Tshisekedi a atterri à Brazzaville. Il a été accueilli au bas de la passerelle par son homologue de la rive droite du fleuve Congo, Denis SassouNguesso. Les deux chefs d’Etat ont eu droit à un long entretien au salon d’honneur du pavillon présidentiel. Rien n’a filtré de cette entrevue.

Par contre, aux yeux des maints observateurs, le déplacement jusqu’à l’aéroport de Maya-Maya du président Sassou n’est pas passé inaperçu. Car, à Nairobi, tout comme à Luanda, en Angola, aucun chef de l’Etat ne lui afait cet honneur de l’accueilli à l’aéroport.

Pourtant à Brazzaville, le président Denis Sassou Nguesso s’est personnellement déplacé pour venir à sa rencontre, à l’atterrissage de l’avion, de son hôte de marque. Une preuve de plus de la proximité entre les deux chefs d’Etat.

En effet, Félix Tshisekedi n’est pas un inconnu dans la capitale du Congo/Brazzaville, tout comme au palais présidentiel, où trône Denis Sassou Nguesso. Président de l’Udps, puis chef de file de l’opposition aux pourparlers du Centre interdiocésain, sanctionné le 31 décembre 2016 par l’accord dit de la Saint-Sylvestre, on se rappelle que Félix Tshisekedi traversait souvent le fleuve Congo pour répondre à l’invitation du président Sassou.

Mais, hier jeudi 7 janvier, le décor était tout autre. C’est sous sa casquette de président élu de la RDC que Félix Tshisekedi est arrivé à Brazzaville ; dernière étape d’une tournée sous-régionale qu’il a entamée, mardi dernier, par la ville de Luanda.

Des sources proches de la présidence de la République rapportent que le président Tshisekedi devrait passer la nuit à Brazzaville, avant un tête-à-tête avec le président Sassou, prévu ce vendredi au palais présidentiel. On prédit déjà que les relations bilatérales seront au centre de leurs échanges. 

Après les vives tensions de la période préélectorale ayant glacé les rapports entre les deux pays, l’heure est à l’apaisement. C’est à quoi vont s’atteler désormais les deux chefs d’Etat. D’ores et déjà, l’on sait que Félix Tshisekedi est à Brazzaville pour baliser la voie pour une coopération mutuellement avantageuse entre les deux pays, qui partagent du reste une longue histoire commune.

Une nouvelle page s’ouvre

Quoiqu’il en soit, dans la capitale du Congo-Brazzaville, Félix Tshisekedi a mesuré le degré de sa popularité et surtout la sympathie dont il jouit auprès de hautes autorités de Brazzaville. C’est en fanfare que le chef de l’Etat a été accueilli à l’aéroport de Brazzaville. C’est dire qu’entre Kinshasa et Brazzaville, c’est une nouvelle page qui est en train d’être écrite. Et le chef de l’Etat a fait le déplacement de Brazzaville pour déblayer le terrain.

Bien avant l’arrivée jeudi à Brazzaville du président Félix Tshisekedi, c’est le tout nouveau conseiller spécial en matière de sécurité, François Beya Kasonga, qui était signalé à Brazzaville dans la matinée ; accueilli au Beach de Brazzaville par son collègue de Congo-Brazzaville, Jean-Dominique Okemba, conseiller spécial en matière de sécurité du président Sassou Nguesso.

Que les deux conseillers spéciaux se retrouvent à Brazzaville, il y a une bonne raison de croire qu’une nouvelle forme de coopération est en train de s’établir entre les deux capitales les plus rapprochées du monde. C’est dire qu’au-delà de la coopération dans divers domaines, la sécurité sera au cœur des échanges en tête-à-tête qu’auront les deux chefs d’Etat ce vendredi dans la capitale congolaise.

A tout prendre, entre Brazzaville et Kinshasa, c’est une nouvelle page de l’histoire qui s’ouvre de part et d’autre.

Le Potentiel, le 8 février 

Félix Tshisekedi à Brazzaville

C’est le Président Denis Sassou Nguesso en personne qui a accueilli, hier jeudi 07 février 2019 dans l’après-midi, à l’aéroport de Maya-Maya, son homologue de la RDCongo, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, au pied de l’avion qui l’a conduit de Nairobi à Brazzaville. Après le cérémonial d’accueil, les deux Chefs d’Etat se sont immédiatement dirigés vers le Pavillon présidentiel, où ils ont eu leurs premiers entretiens. La présence du Président du Congo/Brazzaville à l’arrivée du nouveau Président de la République Démocratique du Congo a fait tomber les zones d’ombre qui semblaient s’accumuler entre Kinshasa et Brazzaville, notamment à la suite de l’annonce de la participation du Président Denis Sassou Nguesso dans la délégation de l’Union Africaine qui avait failli débarquer à Kinshasa au lendemain de la proclamation, par la Cour Constitutionnelle, des résultats définitifs de la présidentielle du 30 décembre 2019, sous prétexte que la « vérité des urnes » aurait été occultée

Son absence à l’investiture du successeur de Kabila n’a fait que raviver la crainte d’un refroidissement des relations séculaires et multisectorielles entre les deux pays.

Mais l’honneur fait à Félix Tshisekedi par son aîné Denis Sassou Nguesso, en se mettant en première ligne de son comité d’accueil à l’aéroport de Maya-Maya, a brutalement mis fin aux spéculations. Détendus et devisant comme de vielles connaissances, ils ont passé ensemble en revue la haie d’honneur avant de se diriger vers le Pavillon présidentiel pour leur premier tête-à-tête.

Aussitôt après, ils sont ressortis pour prendre un bain de foule commun, marchant à pieds sur plusieurs dizaines de mètres, pour saluer la nombreuse colonie congolaise de Brazzaville massée à la sortie de l’aéroport de Maya-Maya. L’ambiance créée par ces compatriotes a fait penser à celle qu’on a pris coutume de vivre à l’aéroport de N’Djili, lors des retours « historiques » de Félix Tshisekedi au pays.

La deuxième étape du séjour brazzavillois de Félix Tshisekedi a été marquée par de nouveaux entretiens avec son homologue Denis Sassou Nguesso, au Palais du peuple de Brazzaville, avec comme point de chute un dîner offert par le précité à son hôte de marque et à sa suite.

Les observateurs ont noté, entre les deux hommes d’Etat, un courant de sympathie caractéristique de leur connaissance de longue date. Il a également été constaté qu’entre Kinshasa et Brazzaville – les deux capitales les plus rapprochées du monde – les relations de bon voisinage n’ont pas pris une ride, en dépit d’épisodes parfois douloureux d’expulsions massives des Congolais de la RDC de Brazzaville et plusieurs autres villes du Congo voisin.

Une séance de travail est prévue, ce vendredi matin à Brazzaville, entre les officiels des deux Congo, laquelle sera sanctionnée par un communiqué conjoint.

Comme à Luanda et à Nairobi, l’agenda de voyage du nouveau Chef de l’Etat congolais a connu une modification de dernière minute à Brazzaville, où il a passé la nuit alors qu’il était prévu au départ qu’il puisse regagner Kinshasa hier. On signale que ce week-end, Félix Tshisekedi est attendu à Addis-Abeba pour y prendre part au Sommet de l’Union Africaine, dont il sera l’invité spécial, puisqu’il va un prononcer un discours, un privilège réservé à tout nouveau venu dans la « Cour des Grands » de l’Afrique.                 

Kimp, Le Phare, 8 février 2019

Félix Tshisekedi annonce l’intention de la RDC d’intégrer la Communauté des Etats de l’Afrique de l’Est

Le Président de la République démocratique du Congo Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a annoncé jeudi à Nairobi, où il était reçu mercredi par son homologue Kenyan, Uhuru Kenyatta, l’intention de la RDC d’intégrer la communauté des Etats de l’Afrique de l’Est  (CAE).

Félix Antoine Tshisekedi,  qui a reconnu le rôle important joué par le port de Mombasa en  Tanzanie pour  le bien-être économique de la RDC, a affirmé que son pays était prêt d’intégrer ce regroupement sous régional en vue du renforcement de ses liens économiques avec les autres pays de cette partie du continent.

Dirigée pour le moment par le Président rwandais Paul Kagame, la communauté d’Afrique de l’Est  qui regroupe le Burundi, le Kenya, l’Ouganda, le Rwanda, le Soudan du Sud et la Tanzanie, avait lancé en 2010 son marché commun des biens, du travail et des capitaux de la région. La région de l’Afrique de l’Est couvre une superficie de 1,8 million de Km2 avec une population d’environ 150 millions et dispose d’importantes ressources naturelles.

Un agenda de travail chargé à Nairobi

Les problèmes de développement notamment celui des infrastructures ainsi que ceux liés à la formation ont occupé une bonne partie de l’agenda du Président Félix Tshisekedi lors de son séjour à Nairobi où il s’était entretenu non seulement avec son homologue Uhuru Kenyata mais également avec son principal opposant Raïla Odinga.

Le Président kenyan a proposé, lors de sa rencontre avec son homologue congolais, l’aide de son pays pour stabiliser le Congo et y maintenir la paix. Il a expliqué que « le Kenya a tiré de précieuses leçons de ses tensions politiques passées et souhaite les faire partager».

Par ailleurs, le Président Félix Antoine Tshisekedi a également rencontré la communauté congolaise de Nairobi qui lui a soumis plusieurs doléances notamment la baisse du prix du passeport, l’équivalence des diplômes, des facilités pour les affaires avec l’intégration de Kinshasa dans la Communauté d’Afrique de l’Est (CAE) ou encore l’ouverture d’une chambre de commerce RDC – Kenya.

Le Président de la République qui  est revenu sur la nécessité de la réconciliation, a rappelé son engagement de travailler avec tout le monde, en exhortant les Congolais vivent souvent dans des conditions difficiles à l’étranger de  rentrer au pays. Il a promis de tout mettre en œuvre pour ne pas faire fuir les Congolais de leur pays.

Nairobi est la deuxième étape la première tournée sous régionale du Président Félix Tshisekedi entamée le mardi 05 février à Luanda en Angola et qui se poursuit le jeudi 07 février à Brazzaville en République du Congo avant sa participation à son premier sommet de l’Union africaine le week end à Addis-Abeba en Ethiopie.  

ACP, le 7 février 2019

RDC : “F. Tshisekedi a été élu, il nous appartient pas d’apporter un quelconque jugement sur ça. Il est en train de faire un excellent début”, (S. Chergui/UA)

Smaïl Chergui, Commissaire pour la paix et la sécurité de l’Union Africaine, “UA”, a, dans un audio publié ce vendredi 8 février 2019 par Radio France Internationale, “RFI”, déclaré qu’ils vont travailler avec le président de la République Démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, étant donné qu’il a été élu.

Il me semble que c’est une appréciation qui est maintenant du passé. J’ai eu moi-même à m’exprimer à Bruxelles pour dire que nous allons travailler avec le président Félix Tshisekedi. Il a été élu, les institutions du pays l’ont reconnu et il nous appartient pas d’apporter un quelconque jugement sur ça”, a déclaré Smaïl Chergui.

Selon le commissaire pour la paix et la sécurité de l’Union Africaine, le 5ème président de l’histoire de la RDC est tout simplement en train de réussir ses débuts.

Le président Félix Tshisekedi a déjà entamé une série de visites à ses voisins. Il est en train de faire un excellent début”, a conclu cet ambassadeur algérien.

Pour rappel, le nouveau chef de l’État de la RDC, Félix Tshisekedi, a successivement visité depuis mardi dernier, l’Angola, le Kenya et le Congo-Brazzaville où il a respectivement eu des échanges en privé avec João Lourenço, Uhuru Kenyatta et Denis Sassou Nguesso.

Jephté Kitsita, 7sur7.cd, 8 février 2019

(Sélection d’Omer Nsongo die Lema)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s