EDITORIAL. Savoir payer le prix de l’alternance politique

Dimanche 3 février 2019. Paillotte du parc animalier de la Nsele. 

Faisant ses adieux aux journalistes, aux comédiens et aux sosies qui l’ont accompagnée des années durant dans ses prestations sociales en tant que Première Dame, Mme Olive Lembe Kabila exhorte ses invités à prierpour le nouvel couple présidentiel, celui du Chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo et son épouse, Denise Nyakeru Tshisekedi. 

Au moment de la séance photo – elle prend une pose avec chacun de la deux centaine de ses hôtes – le comédien Saï-Saï s’entend spontanément «rappeler à l’ordre» lorsque, s’adressant à elle, il utilise le terme «Première Dame». «C’est Madame Olive Lembe Kabila», lui rétorque-t-elle. 

C’est que l’épouse du Président sortant Joseph Kabila Kabange intériorisel’alternance politique matérialisée le 24 janvier dernier à l’occasion de l’investiture du Président entrant Félix Tshisekedi. 

***

Peut-on dire qu’il en est de même dans les Institutions publiques et les formations politiques ?

Pour les Institutions de la République comme l’Assemblée nationale, le Sénat, le Gouvernement, les Cours et Tribunaux, la Céni, le Csacet la Cndh, le problème ne se pose pas. Le changement d’animateur depuis le 30 juin 1960 obéit généralement à l’alternance. D’où, lorsqu’on entre par exemple à l’hôtel du Conseil, il y a  des bustes de tous les Premier ministres qui se sont succédé au pays. Au Parlement, il y a les portraits de tous présidents des bureaux de l’Assemblée nationale et du Sénat. La tradition s’est installée dans les ministères.  

Pour l’Institution «Président de la République», il y a certes 4 portraits. Dont ceux de Joseph Kasa-Vubu (1960-1965), de Mobutu (1965-1997), de Laurent-Désiré Kabila (1997-2001) et de Joseph Kabila (2001-2019). Le 5ème, de Félix Tshisekedi, est en cours de sélection. 

L’exception pour cette Institution, cependant, est que la première alternance politique pacifique, aisée ou civilisée (encore au choix), est celle survenue le 24 janvier 2019 d’abord après publication par la Céni, le 10 janvier, des résultats provisoires de la présidentielle du 30 décembre 2018, ensuite après publication par la Cour constitutionnelle, le 19 janvier, des résultats définitifs. 

C’est la première en 59 ans d’Indépendance.

***

Il est évident que cette passation civilisée des pouvoirs suscite bien des interrogations nécessitant une communication ciblée en direction du «Peuple D’Abord», alias «Base». 

La «Base» n’a pas du tout tort de se demander pourquoi, deux semaines et demi après la cérémonie d’investiture du Président Félix Tshisekedi, certains services qualifiés de «pro-Kabila» sont toujours opérationnels. Notamment le Protocole, la Logistique, l’Intendance et surtout la Presse

La réponse est dans l’ordonnance portant organisation et fonctionnement du Cabinet du Président de la République. Cet instrument légal détermine à l’article 3 les organes concernés, à savoir la Direction (un directeur de cabinet et deux directeurs de cabinet adjoint), les Conseillers spéciauxdu Chef de l’Etat (en matière de sécurité et en matière de Bonne Gouvernance et de Lutte contre la Corruption, le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme) les Collèges des Conseillersen plus des Services personnels du Chef de l’Etat, entre autres le Service du Protocoledu Chef de l’Etat, le Service de Communicationdu Chef de l’Etat, laPresse Présidentielle, les Services Administratifs et Logistiqueset les Services Spécialisés

La passation des pouvoirs s’opérant non au moyen d’un coup d’Etat (comme en 1965 et en 1997), encore moins d’une succession négociée (comme en 2001) mais plutôt d’un processus électoral normal et assumé, la notion sacrée de continuité de l’Etat impose qu’une ordonnance abrogeune ordonnance. 

Dans cet ordre d’idées, les animateurs des Conseils spéciaux, des Collèges des Collèges et ceux des Services personnels du Chef l’Etat nommés par le Président sortant Joseph Kabila restent en fonction jusqu’à la nomination, par ordonnances promulguéespar le Président entrant Félix Tshisekedi, de leurs successeurs. 

Le temps de la «Base» n’est pas forcément celui du «Chef de l’Etat».

C’est cela aussi, l’Etat de droit tant prôné.

***

C’est donc à une véritable école du Droit que nous sommes tous appelés et auquel nous assistons tous. 

Personnellement, à 70 ansdans un mois et demi (26 mars 1949-26 mars 2019), dont une quarantaine dans les médias et trois décennies en qualité de chroniqueur politique, je vis ma «première alternance», et j’apprends. 

Je comprends, par exemple, pourquoi aux Etats-Unis, l’investiture intervient le 20 janvier de la nouvelle année alors que la présidentielle se fait dans la première semaine du mois de novembre de l’année antérieure. Ainsi, le Président de la République élu a quasiment un mois et demipour prendre ses fonctions et démarrer avec une nouvelle équipe.

Nous avons choisi le modèle hybride belgo-français. C’est tout à fait normal que le «changement traîne» les pas. Avec comment conséquence – insolite – de voir un Président de la République (Félix Tshisekedi) et un Premier ministre (Bruno Tshibala) tous de l’Udps, et cela jusqu’à la publication du nouveau Gouvernement dont le Premier ministre doit émaner absolument de la majorité parlementaire. 

En attendant, le respect de l’Etat de droit veut que Tshibala soit là, et avec lui tous les ministres de son Gouvernement, tous les cabinets desdits ministres etc.

Et, au Palais de la nation – siège de l’Institution Président de la République – certaines «faux-têtes» (alias «collabos» en arpentent encore les couloirs.

C’est aux partis politiques de l’expliquer à la «Base».

On est tous à l’étape d’intériorisation de l’alternance politique au sommet de l’Etat. 

Nous devons en savoir payer le prix. 

Omer Nsongo die Lema

@omernsongo

E-mail :omernsongo@gmail.com

www.congo30juin.com

Facebook : Omer Nsongo

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s