EDITORIAL. Président Tshisekedi : «Les principes de base de la diplomatie congolaise demeurent les mêmes…»

Après ses premières sorties diplomatiques en Afrique réussies (Luanda, Nairobi, Brazzaville et Addis-Abeba), avant celles prévues en dehors du continent, il était tout à fait indiqué pour le Président Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo de consolider ses atouts au travers de l’échange des vœux avec les diplomates accrédités à Kinshasa.

La cérémonie a eu lieu le 15 février 2019 à la Cité de l’Union africaine, sur les hauteurs du Mont Ngaliema.

***

Tenant à réaffirmer la vocation de son pays «à être toujours ouvert sans exclusive à une coopération naturellement avantageuse pour le plus grand bien» des populations congolaises et étrangères, le Chef de l’Etat a rappelé le moment précieux qu’est et reste la «première passation pacifique et démocratique du pouvoir» réalisée au Congo le 24 janvier 2019 à la suite des élections du 30 décembre 2018. 

Ce moment précieux, a-t-il relevé, permet à la RDC «d’engager une nouvelle ère de partenariat et de raffermissement des relations qui unissent nos Etats». Et de préciser : «La République Démocratique du Congo entend jouer un rôle de taille dans le renforcement de l’Etat de Droit, l’approfondissement de la culture démocratique et dans l’enracinement des valeurs des droits de l’homme et de bonne gouvernance».

Le Président de la République va marquer la disponibilité de l’Etat congolais «à bénéficier de l’expérience de vielles nations démocratiques, tout en sauvegardant les atouts qui fondent notre identité nationale».

Il va même insister sur cette identité. «Notre pays tient à sauvegarder son indépendance politique acquise au prix de multiples sacrifices, ainsi que son corollaire, la souveraineté du peuple congolais sur les richesses naturelles nationales», a-t-il prévenu, non sans estimer que «Toute coopération devrait ainsi se fonder sur le respect et la considération mutuels, dans la logique d’un partenariat gagnant-gagnant».

Normal : depuis le 30 juin 1960 – date d’accession du Congo à l’Indépendance – les principes de base de la diplomatie sont immutables. Après tout, ils sont fondés sur la Charte de l’Onu et l’Acte constitutif de l’Union africaine. 

***

Le Chef de l’Etat a saisi l’occasion pour rappeler ces principes à la mémoire collective : bon voisinage, vocation africaine, ouverture sur le monde sans exclusive, coopération internationale et régionale mutuellement avantageuse, règlement pacifique des différends, non recours à la force et condamnation des changements anticonstitutionnels, respect de l’intégrité territoriale des Etats, indépendance politique et souveraineté nationale, intangibilité des frontières héritées de la colonisation, neutralisme positif et non-discrimination. 

Il a circonscrit les relations avec les pays frontaliers, les relations entre la RDC et l’Union africaine tout comme avec l’Union européenne, non sans mettre l’accent sur la coopération avec les organismes internationaux, entre autres la Monusco, le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies, le Haut commissariat aux Droits de l’homme, la Banque mondiale, le Fmi, l’Oif etc.

«La République Démocratique du Congo compte affirmer son leadership dans les domaines où elle dispose des potentialités particulières», a-t-il déclaré, priorité étant réservée aux questions environnementales touchant notamment à l’eau, à la forêt, aux mines etc. 

« …on peut donc affirmer sans crainte d’être contredit qu’avec son immense bassin forestier, son gigantesque potentiel hydroélectrique, ses réserves phénoménales de cobalt, la République Démocratique du Congo en situation de paix constitue une bénédiction, voire un espoir pour l’Humanité», a affirmé le Président de la République. 

Le Chef de l’Etat a remercié au nom de son peuple «la mobilisation de la solidarité internationale face aux différents défis» auxquels la RDC fait face avec la maladie Ebola et les groupes armés qu’il a qualifiés de fléaux à vaincre ensemble. Il a sollicité de la communauté internationale présente à la Cité de l’Union africaine «un accompagnement positif et concret dans la réalisation des priorités» assignées à son mandat.

Il a terminé son adresse par l’exhortation au renforcement des relations d’amitié et de coopération entre la RDC et ses partenaires, ce « dans l’intérêt bien compris» des peuples représentés à l’occasion de l’échange des vœux.

On peut dire qu’au plan diplomatique, le Président Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo est en train de consolider lentement mais sûrement son pouvoir.

Omer Nsongo die Lema

@omernsongo

E-mail :omernsongo@gmail.com

www.congo30juin.comFacebook : Omer Nsongo

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s