EDITORIAL. Tshisekedi : «Nous ne sommes que des acteurs spontanés»

La phrase compète est : «Nos pays resteront voisins pour toute la vie. Nous ne sommes que des acteurs spontanés, nous passerons un moment donné». 

Le Chef de l’Etat l’a prononcée le 26 mars 2018 en marge de la 7èmeédition d’AFRICA CEO FORUM tenu au Rwanda et où la RDCongo a été l’invitée d’honneur. 

S’exprimant sur les relations entre Kinshasa et Kigali, il a estimé qu’«Il y a le gaz que nous pouvons utiliser pour booster l’industrialisation de la région», tout comme il a renchéri, s’agissant du barrage de la Ruzizi que le Congo exploite avec le Rwanda et le Burundi, que «Nous pouvons diversifier notre économie. Ces peuples vivent ensemble depuis des siècles et continueront de vivre ensemble. Il y a plein de choses qu’ils font qui demandent d’être encadrées». 

***

C’est à cette occasion qu’il a fixé l’opinion sur les groupes armés qui écument l’Est du pays, semant la désolation dans les paisibles collines et plaines du Sud Kivu, du Nord Kivu et de l’Ituri. 

«Je demande à nos compatriotes de l’Est de me faire confiance. Je n’irai pas dans le sens contraire de ce que j’ai promis lors de la tournée électorale à l’Est de notre pays. Je sais bien ce qui se passe à l’Est et croyez-moi, je suis en train d’y travailler avec les spécialistes en sécurité et d’ici là, tous les groupes armés actifs dans cette partie de notre pays seront écrasés», leur a-t-il déclaré.

Ces groupes armés – précisément ceux qui se disent congolais- se singularisent par des dénominations d’essence nationaliste, patriote etc. Mais, dans les actes, tout sent le mépris du Congo. Ils traquent, blessent, tuent et pillent des compatriotes, généralement des civils, quand ils ne s’en prennent pas aux forces gouvernementales (Fardc et Pnc),  et même à la Monusco.

En 2013, la Mission onusienne en avait recensé une bonne quarantaine ! Certains disparaissent, d’autres renaissent ou naissent, si bien que le soupçon d’affairismene peut que tenir la route.

***

L’impression à se dégager est que ces groupes, à majorité à base ethno-tribale, sont sur un autre agenda qui consisterait à faire du Kivu et de l’Ituri une sorte de jungle où la loi de l’anormalité et de l’immoralité règnerait en maître.

Faut-il encore noter que le Président Félix Tshisekedi ne s’est pas limité aux groupes armés congolais. A propos notamment des groupes armés étrangers, il a également dit : «Il faut passer par les contacts avec les pays voisins puisqu’on dit que les Adf-Nalu sont des Ougandais. Et il faut que les Ougandais nous aident à régler ce problème. Je suis en contact permanent avec le haut-commandement de notre armée. Nous sommes en train de mettre en place les dispositifs nécessaires pour éradiquer les groupes armés dans notre quotidien».

Quand alors le Président Tshisekedi proclame que «Nous ne sommes que des acteurs spontanés», c’est en réalité à tous les protagonistes internes et externes qu’il s’adresse.

***

Parmi les seconds, évidemment les partenaires bilatéraux et multilatéraux qui profitent de la situation d’insécurité qui prévaut depuis une trentaine d’années à l’Est et qui s’est accentuée au cours de ces 10 dernières années après la Conférence de Goma sur la paix, la sécurité et le développement tenue en 2008.

Parmi les premiers, on s’en doute, les partenaires et les adversaires politiques et sociaux qui croient la solution venir par voie d’affrontements.

Si les uns et les autres pouvaient réaliser que «Nous ne sommes que des acteurs spontanés», ils seraient tous humbles, tous modérés en acceptant le fait accompli.

La Parole (Bible) dont on est l’enseignant et le berger décrète que «Tout Pouvoir vient de Dieu».

«Que chacun se soumette aux autorités qui nous gouvernent, car toute autorité vient de Dieu, et celles qui existent ont été établies par Dieu. C’est pourquoi celui qui s’oppose à l’autorité résiste à l’ordre que Dieu a établi, et ceux qui résistent attireront une condamnation sur eux-mêmes», décrète la Parole de Dieu en Romains 13 :1-2.

Dans le cas précis de la RDCongo, rien, mais alors ne présageait en 1960 l’accession de Joseph Kasa-Vubuà la magistrature suprême pendant que la Belgique (aidée en cela par l’Eglise) penchait pour Jean Bolikango.

En 1965, Joseph Mobutuétait certes le chef d’Etat-major de l’Armée. Mais, devant des officiers aguerris comme Mulamba, Masiala ou Tshatshi, il ne faisait pas le poids. Pourtant, c’est lui qui prit le pouvoir.

En 1997, c’est un maquisard, oublié de tout le monde, qui accéda à la magistrature suprême, au grand dam des « caciques » du Mpr Parti-Etat reconvertis en démocrates et de leurs pendants de la Société civile. Son nom : Laurent-Désiré Kabila.

En 2001, c’est un parfait inconnu, on dirait sorti de la cuisse de Jupiter, qui va coiffer sur le poteau des tribuns. Il s’agit de Joseph Kabila.

Et en 2019, c’est Félix Tshisekediqui va succéder à ce dernier pour consacrer la première alternance politique qui soit issue des élections en 58 ans d’Indépendance.

***

Dès lors qu’on l’accepte comme Président de la République et que ce dernier s’assume comme tel, on ne peut prétendre l’aider lorsqu’au travers des prestations en officiel ou en officieux, on a conscience de le discréditer au travers des conseils que l’on veut passer pour gratuits.

C’est malsain de le voir la journée en amitiés et d’agir la nuit en inimitiés. 

Que ton non soit non, que ton oui soit oui, simplement parce que tout ce qu’on y ajoute vient du malin. C’est en Matthieu 5 :7.  

«Nous ne sommes que des acteurs spontanés», a dit Félix Tshisekedi. 

Du moment où nous en avons tous conscience, la moindre des choses est d’accepter qu’un jour, nous quitterons la structure dans laquelle nous évoluons. 

Simplement parce que les hommes passent, les institutions restent.

Honni soit mal qui y pense !

Omer Nsongo Die Lema

@omernsongo

E-mail : omernsongo@gmail.com

http://www.congo30juin.comFacebook : Omer Nsongo

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s